Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Fonds de développement culturel et touristique : Les bénéficiaires de la deuxième phase d’appel à projet outillés

18/01/2019
00:00

En conformité avec ses missions de capacité, le Fonds de développement culturel et touristique renforce les capacités des acteurs culturels qui bénéficient de la deuxième phase de financement. Pendant deux jours, ils seront outillés, sur la gestion efficiente des projets. Les travaux ont pris forme, ce jeudi 17 janvier 2019 sous la présidence d’Alphonse Tougouma, Directeur général du Fonds.

 

Pour sa mission de renforcement des capacités techniques des opérateurs culturels et touristiques, le Fonds de développement culturel et touristique organise à leur intention en amont une session de formation sur l’élaboration des projets et en aval, sur leur gestion efficiente. Après avoir retenu 48 projets à financer soit 29 subventions et 19 sous forme de prêts, le projet poursuit sa deuxième phase. Celle-ci consiste donc à outiller les acteurs dont les projets ont été retenus sur leur gestion efficiente. Cette session a pour objectif principal de renforcer les capacités de ces acteurs culturels sur les techniques de gestion efficace et efficiente. Elle s’articulera autour de la gestion des contrats, des mécanismes de suivi-évaluation du projet, des techniques budgétaires et sur la nomenclature des pièces justificatives, les normes et qualités en matières d’hôtellerie et de restauration et les règles et procédures de gestion des projets nationaux et internationaux. En plus de cette session, le Directeur général du Fonds de développement culturel et touristique, Alphonse Tougouma a pris l’engagement dans le souci d’entretenir un partenariat réel et une bonne collaboration dans la mise en œuvre des projets, de mettre en place un cadre permanent d’échanges et d’appui conseil. En outillant ces acteurs culturels, note Alphonse Tougouma, «l’objectif visé est la structuration de l’économie culturelle et touristique». Et selon lui, ces projets qui ont été retenus concourent à l’atteinte de cet objectif. Il faut que les promoteurs des projets culturels et touristiques comprennent, ajoutera-t-il «qu’ils sont des acteurs qui doivent être accompagnés pour l’atteinte d’une mission publique». Et cette mission publique est d’outiller les opérateurs, afin de contribuer à la valorisation et au développement de nos industries culturelles et touristiques.

Firmin OUATTARA



51
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Dialogue politique, voici là où ça va coincer !

Le président du Faso a reçu, il y a de cela quelques semaines, la majorité et l'opposition politique. Sur des questions d'intérêt national. Pour ces qu...

19/04/2019

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:08:41