Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Artistes musiciens traditionnels disparus : Une soirée d’hommage initiée par le député Koama Raphaël

29/01/2019
00:00

Le député Koama Raphaël, à travers l’association «m’buud viim» a organisé la 1ère édition de la soirée d’hommage en mémoire aux artistes de musiques traditionnelles burkinabè disparus. C’était le samedi 26 janvier 2019 à Ouagadougou, en présence du Larlé Naaba Tigré, invité d’honneur.

«Musique traditionnel et rôle des artistiques dans la société: quelle synergie d’action un Burkina paisible?». C’est sur ce thème que le député et écrivain, Koama Raphaël à travers l’association m’buud viim, a organisé la 1èreédition de la soirée d’hommage en mémoire aux artistes de musiques traditionnelles burkinabè disparus. C’était sous la présidence du ministre de la Culture, le parrainage de l’artiste musicien traditionnel, Issaka Ouédraogo dit «Zougnazaguemda». En sa qualité d’invité d’honneur, le Larlé Naaba a rehaussé de sa présence l’éclat de la cérémonie. On notait la présence des artistes traditionnels mais aussi modernes et une forte mobilisation de la population. Cette soirée d’hommages a été marquée par des prestations musicales. Elle a permis à titre posthume, de récompenser par le Larlé Naaba Ambga, Georges Ouédraogo, Souleymane Zoungrana, Djata Illebou, Charles Wobraogo et Jean Claude Bamogo par des certificats de reconnaissance. «La culture est notre identité et il faut la promouvoir. Un artiste ne meurt jamais car ses œuvres demeurent». C’est dans cette optique que le promoteur, Raphaël Koama, a initié cette soirée d’hommages à l’endroit des artistes de la musique traditionnelle burkinabè disparus. Après avoir salué l’initiative, le Larlé Naaba Tigré, a indiqué que le promoteur est un grand bâtisseur qui œuvre de façon inlassable au renforcement de la cohésion sociale, du développement durable et de la promotion de la culture.

Jules TIENDREBEOGO



118
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Après Naaba Sonré du Boussouma, c’est le Kupiendieli du Gulmu

Ils avaient plusieurs points en commun. D'abord, ils sont tous rois. Tous les deux trente-unième de leur lignée. L'un du Boussouma, l'autre du Gulmu. I...

19/08/2019

Gouvernement/Syndicats, l’échauffement en attendant la rentrée

Au cours d'une conférence de presse ce mardi 13 août 2019, l'Unité d'action syndicale (UAS) a taclé le gouvernement en le traitant de « méprisant » et ...

16/08/2019

Ce qui s’est passé à Youga est extrêmement grave

Suite à la mort d'une personne étrangère sur laquelle un vigile aurait tiré dans l'enceinte de la mine d'or de Youga, des populations énervées n'ont pa...

14/08/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:56:01