Vie du journal : L’ex-maire de Bobo, Salia Sanou dans les locaux de L’Express du Faso

05/02/2019
00:00

Hier, lundi 4 février 2019, l’équipe de votre quotidien L’Express du Faso a eu une grande surprise. L’ex-idylle de la commune de Bobo-Dioulasso lui a rendu une visite surprise.

 

Cette visite a pour objet d’encourager les acteurs de cet organe de presse dont le siège social est à Bobo-Dioulasso depuis sa création en octobre 1998. Comme il en avait l’habitude lorsqu’il était aux commandes de la cité de Sya. A la question de savoir pourquoi sa longue absence au siège du journal des Bobolais, Salia Sanou ne se dérobe pas. Il va répondre franchement qu’après les évènements des 30 et 31 octobre 2014, l’on se méfiait tous les uns des autres. Et que sa présence au siège du journal pouvait porter préjudice à l’entreprise. Le temps ayant fait son effet, les gens peuvent comprendre qu’il vienne encourager l’équipe du seul quotidien qui a son siège à «Bobo-Dioulasso et que j’aime beaucoup».

Pour le Directeur de publication (DP) de L’Express du Faso, Mountamou Kani, les portes de son organe de presse sont «ouvertes pour tous, sans distinction ni considération de bords politiques». Le DP lui a exprimé le respect de son équipe pour cette initiative. Car, selon lui, «cela va dans le sens de la réconciliation entre filles et fils de Bobo-Dioulasso en particulier et plus généralement de la réconciliation nationale». L’ex-maire de la cité de Sya est donc le bienvenu!

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr



422
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Une année scolaire ni blanche ni noire

gouvernement a enfin tranché. Tous les élèves en classe d'examen vont composer. Tandis que l'année est terminée pour ceux des classes intermédiaires. Des...

29/05/2020

Et si Roch avait débuté le nettoyage autour de lui !

L'arrestation et la détention de l'ancien ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Jean-Claude Bouda, doit sonner comme la volonté du...

28/05/2020

Et si on respectait toutes les règles du jeu pour éviter le désordre social ?

Si un mal peut avoir un côté positif, la maladie à Coronavirus devait servir de pédagogue en matière de civisme. Obéir pour raison de santé publique comm...

27/05/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





13:48:59