Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Graines du E-commerce : Un projet pour le développement de plate-forme électronique

06/02/2019
00:00

Dans le but de contribuer à l’émergence et au développement des initiatives entrepreneurial orientées commerces et services électroniques au Burkina Faso, l’association BeoogoLab, en collaboration avec ADA et le E-commerce, crée le projet « les Graines du E-commerce». Le lancement officiel a eu lieu le 5 février 2019 lors d'une conférence de presse animée au siège de l'association BeoogoLab à Ouagadougou par son président, Mahammadi Rouamba.

 

Tirer profit du développement d'un écosystème numérique naissant notamment d'une économie exploitant le potentiel du commerce électronique e-commerce à travers la création d'un noyau d'acteurs entrepreneuriaux résiliant à l'environnement embryonnaire, tel est l'objectif recherché par l’association BeoogoLab, ADA et E-commerce. Pour ce faire, ces trois structures ont mis en place le projet « les Graines du E-commerce». D’un montant d’environ 40 millions de FCFA, ce projet vise selon ses initiateurs, à créer des entreprises e-commerce ou e-services viables, qui vont dynamiser et booster le secteur au Burkina Faso. Autrement dit, les initiateurs à travers ce projet, ambitionnent informer et sensibiliser les potentiels e-consommateurs et futurs entreprenants sur les opportunités du e-commerce, à identifier via l'appel à projets, 12 initiatives entrepreneuriales innovantes qui vont bénéficier d'un accompagnement sur une période de 9 mois, à appuyer la formalisation des initiatives entrepreneuriales et à la levée de fonds. Ce projet d'accompagnement des projets d'entreprise innovante couvrant tous les maillons de la chaîne du e-commerce et du e-service se déroulera en deux phases. Pour la 1ère phase, il s’agit de la soumission sur la plate-forme d’un dossier de candidature. La commission sélectionnera sur analyse de dossier soumis, un nombre de candidats maxima pour y prendre part. La phase 2 quant à elle, consiste aussi à passer un entretien et 20 candidats maxima seront retenus pour la phase deux. Cette deuxième phase consiste de faire passer en entretien les 20 candidats présélectionnés devant la commission qui en retiendra 12 comme sélectionnés. Selon le président de l'association BeoogoLab, Mahammadi Rouamba, après ces deux phases, les 12 retenus le seront en fonction de leur niveau incubé, accéléré ou évalué. Pour ce qui est de l’incubation, elle se déroulerade mars à juin 2019 et consistera à l'organisation des 12 initiatives entrepreneuriales et au développement de la partie technique, afin de les rendre innovantes, ambitieuses, inédites et attractives. Quant à l'accélération, elle se tiendra de juillet en septembre 2019 et consistera en la formalisation de l’entreprise, en l'accroissement des capacités de production et forces de ventes, en la mise au point de nouveaux produits et au renforcement des compétences managériale et entrepreneuriale de l'équipe de projet. L’évaluation quant à elle, constitue la dernière étape et se tiendra sur 2 mois, soit d'octobre à novembre 2019. Il s'agira d'évaluer les parcours de chaque porteur d'Initiative entrepreneuriale et l'impact social économique du projet dans sa globalité. A ce niveau, les statistiques des retombées du projet seront disponibles en termes de création d’emplois, de croissance et d'adoption par les consommateurs. En rappel, pour s'inscrire à l'appel à projet, il faut remplir un formulaire de soumission de pro projet à l'adresse de l'association BeoogoLabdu 5 au 19 février 2019. Comme condition, il faut entre autres, que les inscriptions soient effectuées exclusivement sur cette plate-forme car aucune demande d'inscription par un autre moyen ne sera prise en compte; elle débute ainsi le 5 février et prennent fin au 19 février 2019. Comme condition il faut avoir 35 ans ou avoir un co-promoteur qui en a moins de 35; ces projets concernent en priorité le commerce électronique destiné à des clients finaux notamment appelés B to C; les sites B seront aussi étudiés. Pour ce qui est des critères de sélection, il faut faire preuve de créativité d'innovation et d'originalité dans l'initiative entrepreneuriale.

Aïcha TRAORE



9
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

La situation du pays vaut bien des larmes

L'émotion l'a emporté; Joseph Marie Christophe Dabiré, Premier ministre a versé des larmes alors qu'il s'adressait aux représentants de la nation à l'A...

19/02/2019

Bobo-Dioulasso, le laboratoire politique burkinabè

Kadré Désiré Ouédraogo, l'ancien Premier ministre de Blaise Compaoré, ancien vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (B...

18/02/2019

Présidentielle 2020, le CDP risque de se faire « hara-kiri »

C'est à partir de Bobo-Dioulasso, ce samedi, que Kadré Désiré Ouédraogo va réagir, ou du moins, va accepter l'appel qui lui est fait par des militants,...

15/02/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:38:45