Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Enfin les vraies ripostes contre les terroristes !

06/02/2019
00:00

L’Etat-major général des armées a pris les devants en communiquant sur les hauts faits de nos forces de défense et de sécurité qui ont «neutralisé» 146 terroristes dans les départements de Kain, de Bomboro et de Banh. Cette riposte est la réponse à une attaque terroriste qui a fait 14 victimes à Kain dans la nuit de dimanche 3 au lundi 4 février. Une nouvelle approche qui tranche avec le traditionnel mutisme qui était entretenu à propos des attaques terroristes et des ripostes de l’armée nationale. Si les terroristes ont le culot de revendiquer haut et fort des attaques, s’ils sont heureux chaque fois qu’ils font des morts, nous devons nous aussi nous satisfaire et le faire savoir lorsque nous leur infligeons une défaite. C’est la guerre des communiqués. Du reste, les Burkinabè qui sont de plus en plus inquiets des capacités de notre armée à faire face au terrorisme ont besoin d’être rassurés. C’est en cela que ces communiqués ont aussi toutes leurs importances.

En effet, il convient de saluer la lutte acharnée que mènent l’armée et les autres forces de défense et de sécurité pour défendre le territoire national. Aussi, les Burkinabè doivent-ils se donner tous les moyens de les accompagner et de les encourager. Il est connu de tous que l’armée à elle seule ne peut venir à bout des terroristes. Autrement dit, la lutte contre le terrorisme n’est pas seulement militaire, elle n’est pas seulement armée. C’est en cela qu’elle requiert la participation de tous.

Les Burkinabè sont désormais conscients de ce que le terrorisme n’est pas seulement qu’au Nord, au Sahel et à l’Est. Il est présent sur toute l’étendue du territoire. Et les terroristes sont prêts à frapper n’importe où et n’importe quand. A Banfora (Siniéna) dans les Cascades ils ont attaqué. A Gaoua dans le Sud-Ouest, ils attaquent. Dans le Mouhoun ils attaquent régulièrement. Alors que ces zones, étaient jusque-là considérées comme épargnées. Le doute est levé! C’est notre territoire que les terroristes veulent occuper. C’est pour cette raison que les Burkinabè devraient tous se mobiliser pour faire valoir notre hymne national qui dit «La patrie ou la mort, nous vaincrons». On ne peut pas continuer à compter chaque jour, chaque semaine des morts dans les rangs des forces de défense et de sécurité et dans les populations civiles. Les écoles ne peuvent pas continuer d’être fermées. Les enfants doivent retourner à l’école et apprendre le savoir. C’est un droit inaliénable!

Face aux ripostes que vont désormais opérer nos forces de défense et de sécurité avec sans doute des tueries de présumés terroristes, il ne faut pas que des organisations de défense des droits humains viennent nous dire que c’est une atteinte aux droits de l’Homme. Car, si ces organisations ne peuvent pas s’adresser ou s’attaquer aux terroristes, ce n’est pas aux forces de défense et de sécurité qui nous sécurisent qu’il faut s’en prendre. Si les terroristes tuent, ils doivent être aussi tués!

Dabaoué Audrianne KANI

 

 



13
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

La situation du pays vaut bien des larmes

L'émotion l'a emporté; Joseph Marie Christophe Dabiré, Premier ministre a versé des larmes alors qu'il s'adressait aux représentants de la nation à l'A...

19/02/2019

Bobo-Dioulasso, le laboratoire politique burkinabè

Kadré Désiré Ouédraogo, l'ancien Premier ministre de Blaise Compaoré, ancien vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (B...

18/02/2019

Présidentielle 2020, le CDP risque de se faire « hara-kiri »

C'est à partir de Bobo-Dioulasso, ce samedi, que Kadré Désiré Ouédraogo va réagir, ou du moins, va accepter l'appel qui lui est fait par des militants,...

15/02/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





14:52:44