Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Guillaume Soro, le symbole de la conviction politique

11/02/2019
00:00

Il a refusé de rejoindre le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), nouveau parti politique très cher à Alassane Ouattara dont il était le président de l’Assemblée nationale. Son militantisme au sein du Rassemblement des Républicains (RDR), parti créé par Alassane Ouattara et qu’il a soutenu en 2010 pour parvenir au pouvoir n’était pas non plus affiché. Mais, il était là, lui Guillaume Kibafori Soro. Mais s’étant rendu compte que son avenir politique et celui de tous ceux qui lui sont proches ne se trouvent pas avec ceux qui sont actuellement au pouvoir, il a décidé de claquer la porte de la présidence de l’Assemblée nationale, pour devenir simple député de Ferkéssédougou. Désormais, c’est en ce titre que Soro siégera à l’Assemblée nationale.

Guillaume Soro est convaincu d’une chose. Et il l’a dit : « je quitte le tabouret pour aller à la conquête du fauteuil ». Le message est clair, Guillaume sera candidat à la Présidence de la République en 2020. Visiblement, rien ne devrait l’en empêcher. Il est libre de tout engagement. À 46 ans, celui qui donne l’impression qu’il ira poursuivre des études ailleurs n’ira nulle part! Il est bien conscient qu’il est le symbole politique d’une jeunesse ivoirienne, voire africaine, qui doit prendre ses responsabilités si elle veut que les choses changent. Soro sait très bien que dans un tel contexte, il ne manquera pas de soutien. Que ce soit dans les partis traditionnels que sont le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), le nouveau RHDP et même, dans les petits partis politiques, il y a cette jeunesse engagée et impatiente de faire valoir son expertise. Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et les autres n’auront plus les ressources nécessaires pour les contrecarrer. Ils ont tous eu leur temps, la Côte d’Ivoire veut aller de l’avant.

Guillaume Soro est aussi convaincu qu’il ne peut réussir son projet qu’à travers des thèmes comme le pardon et la réconciliation. Deux éléments aujourd’hui très chers aux Ivoiriens qui se rendent compte de plus en plus que la situation de ni paix ni guerre qu’ils vivent aujourd’hui est très fragile. Il faut donc aller au-delà. Malheureusement, les caciques du pouvoir autour d’Alassane Ouattara, soit qu’ils ne l’ont pas bien compris, soit par boulimie du pouvoir, refusent d’y aller. Du reste, Guillaume, bien averti les a déjà devancés sur le terrain.

C’est pourquoi, il ne faut pas s’étonner que dans les tous prochains jours, l’ex-chef de la rébellion engage des actions politiques sur le terrain. Soit en créant un parti politique, soit en suscitant un grand mouvement autour de lui pour prôner le pardon, la réconciliation et conquérir ainsi le pouvoir. Il est le seul aujourd’hui à aller chez Laurent Gbagbo, il va chez Henri Konan Bédié où il a toujours reçu les honneurs dus à son rang. Il n’est pas en guerre ouverte avec Alassane Ouattara, même si désormais c’est son fauteuil qu’il convoite. Il a assez de réseaux à l’intérieur comme à l’extérieur de son pays. Il a déjà été Premier ministre, président de l’Assemblée nationale. Il connaît très bien les rouages d’un pouvoir. Le fruit n’est-il pas mûr ? Même si ce n’est pas le cas, c’est le moment de s’essayer!

Dabaoué Audrianne KANI

8
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

La situation du pays vaut bien des larmes

L'émotion l'a emporté; Joseph Marie Christophe Dabiré, Premier ministre a versé des larmes alors qu'il s'adressait aux représentants de la nation à l'A...

19/02/2019

Bobo-Dioulasso, le laboratoire politique burkinabè

Kadré Désiré Ouédraogo, l'ancien Premier ministre de Blaise Compaoré, ancien vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (B...

18/02/2019

Présidentielle 2020, le CDP risque de se faire « hara-kiri »

C'est à partir de Bobo-Dioulasso, ce samedi, que Kadré Désiré Ouédraogo va réagir, ou du moins, va accepter l'appel qui lui est fait par des militants,...

15/02/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:53:47