Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Attaques contre la communauté Peuhl, le danger guette !

12/02/2019
00:00

Après les tueries de Yirgou à propos desquelles le gouvernement et le Comité contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) donnent des chiffres différents (49 victimes pour le premier et 210 pour le second); ce fut le tour de Kain, de Banh et de Bamboro où ce sont les forces de défense et de sécurité qu’on accuse, après leur propre communiqué d’avoir «neutralisé» 146 présumés terroristes. Que certains, sur les réseaux sociaux n’ont pas manqué d’assimiler tout de suite à des membres de la communauté peuhl. Alors qu’on n’a pas fini avec ces deux cas, suffisamment graves et interpellateurs à plus d’un titre, c’est dans la Kossi que des Peuhls se sont retrouvés pour demander au gouvernement de leur assurer davantage de sécurité. Et ce, après que certains d’entre eux aient été attaqués par des individus armés non-identifiés qui leur ont fait subir des supplices corporels.

Du 1er janvier à cette date du 9 février, même s’il est exagéré de dire que la communauté peuhl au Burkina Faso fait l’objet de persécution, il faut tout de même faire remarquer qu’elle subit un peu trop de torts. S’il est aussi vrai qu’on ne peut tout de suite affirmer que c’est de façon délibérée que cette communauté est visée, il faut également souligner que dans certains des cas, les auteurs des exactions, voire des morts, sont connus. Sans doute qu’on peut trouver des gens pour dire que cette communauté a toujours été au centre des conflits agriculteurs-éleveurs et que ce qui arrive aujourd’hui est la résultante de cette situation. Même si cela devait être le cas, il faut rappeler que les conflits agriculteurs-éleveurs datent de la nuit des temps. Malheureusement, ces temps-ci, ils ont pris une dimension telle que les pouvoirs publics doivent se saisir véritablement de la question. Cela est d’autant plus vrai que la communauté peuhl constitue l’une des plus importantes communautés au Burkina Faso. On les trouve (les Peuhls) presque partout sur l’étendue du territoire national, même s’ils sont majoritairement installés au Sahel et au Nord où ils pratiquent l’élevage.

Il ne faut pas du tout se voiler la face. Le débat sur le vivre-ensemble au Burkina Faso sera ouvert tôt ou tard. Le plus tôt est d’ailleurs le mieux. Car, les communautés dites minoritaires sont aujourd’hui arrivées à un niveau où elles revendiquent leur place. Dans pratiquement tous les domaines et à tous les niveaux. L’une des preuves banales est que lorsqu’on nomme un gouvernement, chaque communauté s’interroge sur le nombre de ses ressortissants qui y sont. Quand on nomme aussi aux plus hautes fonctions de l’administration, ce sont les mêmes interrogations que les gens posent.

Il urge de poser le débat sans le déplacer, de lui trouver des solutions durables pendant qu’il est temps. C’est parce que dans d’autres pays on a fait semblant, que ce qui est arrivé l’a été. Gouverner, ne dit-on pas que c’est anticiper? En tout cas, les attaques contre la communauté peuhl, par des individus connus ou non-identifiés constituent une menace sérieuse pour le Burkina.

Dabaoué Audrianne KANI



47
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Christophe Marie Joseph Dabiré a parlé en «vrai Dagara»

Sans langue de bois, Christophe Marie Joseph Dabiré, le Premier ministre a répondu aux questions des deux journalistes qu'il avait en face de lui, ce d...

23/07/2019

Peut-on réussir une réconciliation sans Blaise Compaoré ?

C'est ce lundi que prend fin le dialogue politique initié par le président du Faso et qui a réuni autour de la table les partis politiques de l'Alliance...

22/07/2019

On ne peut construire durablement sur du faux

Le Professeur Abdoulaye Soma n'a même pas déposé, au titre de l'année 2019, de dossier de candidature à un quelconque titre au Centre africain et malga...

19/07/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:33:51