Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Cinéma à Bobo : Guimbi : un espoir !

27/02/2019
00:00

Sya, la capitale supposée «économiqueet culturelle» du Burkina Faso n’est ni l’un ni l’autre. Les cinémas, considéré autrefois comme les flambeaux de la ville, ont aujourd’hui disparu. Pendant que l’on fête le cinéma africain à travers le FESPACO, celui de Bobo est sans vie. Que faisons-nous pour éviter cela?

Le cinéma était l’un des points phares de divertissement dans la ville de Bobo-Dioulasso, et ce ne sont pas les anciens qui diront le contraire. Tous passaient leur soirée soit au ciné Guimbi, au ciné Houet, soit au ciné Sagnon. Malheureusement de nos jours, aucune de ces salles n’estfonctionnelle en matière de projection de films. Quelles peuvent être les causes de disfonctionnements de ces salles? La réponse du directeur régional (DR) de la Culture des Hauts-Bassins, Aimé Fréderic Niampa est sans ambages. Selon lui, le problème se résume en un manque de rigueur dans les gestions financière et administrative. «Peut-être que nous n’avons pas assez communiqué, à pour inciter les opérateurs économiques à investir dans le cinéma via une salle de ciné et aussi à conduire une étude de marché pour leur montrer que le cinéma peut être un projet rentable», précise le DR. C’est en cela, qu’il faut saluer et encouragerle ciné Guimbi, qui se démarque des autres.

Ciné Guimbi avenir du cinéma bobolais

Sa réhabilitation ou résurrection, qui dure déjà de cinq ans, sera peut-être concrétisée et célébrée cette année. Pour Lili Auders et de l’Association de soutien du cinéma au Burkina Faso (ASCBF),«ce qui retarde le projet de réhabilitation du ciné Guimbi, c’est le manque de moyens financiers. Nous faisons des récoltes de fonds. Mais il faut reconnaître que ce n’est jamais assez pour ce grand projet. Car, le nouveau ciné Guimbi sera d’un modèle écologique. Le coût total de cette infrastructure s’élève 2 milliards de FCFA et nous travaillons pour que, pendant le FESPACO, la population puisse venir regarder des films, parce que le chantier est bien avancé ce jour. Alors, on peut compter sur le ciné Guimbi pour accueillir le FESPACO».

Le ciné Guimbi s’annonce prometteur pour l’avenir du cinéma à Bobo-Dioulasso.S’il s’ouvre, peut être que d’autres salles de ciné emboiteront le pas. Aimé Frédéric Niampa en est convaincu; d’où cette affirmation: «avec le ciné Guimbi, je pense que progressivement les gens vont revenir vers le cinéma, si la salle du ciné Guimbi est plus fonctionnelle; celle du ciné Sagnon va suivre. Il y a des opérateurs économiques qui veulent se lancer dans le cinéma, mais ils hésitent; s’ils voient donc que le ciné Guimbi marche bien, d’autres salles de ciné verront le jour». Soyons alors optimistes!

Farida A.M. TRAORE (stagiaire)



15
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les Etalons ne seront pas au rendez-vous de la CAN Égypte 2019

Les derniers matchs des éliminatoires de la CAN Égypte 2019, ont été disputés ce week-end. Les Etalons du Burkina Faso ont vu l'Angola leur ravir le de...

25/03/2019

Le « Chat noir du Nayala » à la chasse des « souris » dans le gouvernement

Au moins, Emile Paré est constant avec lui-même et avec ses manières de faire et de penser. Dès le début de la gouvernance de Roch Marc Christian Kabor...

22/03/2019

Décidément, les terroristes ne lâchent pas prise !

Deux enseignants enlevés et tués. Un curé enlevé sans nouvelles. Des soldats tués après que leur véhicule ait sauté sur une mine. Deux individus retrou...

21/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





14:06:24