Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


C’est donc comme ça qu’ils détournent des intrants agricoles !

27/02/2019
00:00

C’était le préfet de Moussodougou dans la Comoé, qui avait été accusé d’avoir détourné un bœuf subventionné par l’Etat pour sa secrétaire alors que celui était destiné à une autre dame. A Dédougou, c’est encore un préfet, et des membres du comité de distribution des intrants subventionnés par l’Etat et destinés à des personnes bien précises, qui a été accusé d’avoir détourné ces intrants et fait payé des sommes par les bénéficiaires avant de rentrer en possession de ce qui leur est destiné. Si le préfet de Moussodougou n’est pas passé devant le juge, celui de Dédougou n’a pas eu la même «chance». Déposé directement à la Maison d’arrêt et de correction de Dédougou en fin de semaine dernière, il est passé en début de semaine devant le juge, pour répondre de ce qui lui est reproché. Naturellement, il n’a pas reconnu les faits. Par contre, ses co-accusés ont reconnu tout ce qui leur est reproché.

Ces deux cas, si besoin en est, constituent la preuve que les intrants et autres matériels de production que l’Etat subventionne pour les agriculteurs et agricultrices à faibles revenus ne leur parviennent pas totalement. Ce sont les agents du même Etat qui se les partagent. Et les cas sont nombreux! On se rappelle comme si c’était hier, de cette opération de tracteurs subventionnés par l’Etat dont la majorité des bénéficiaires étaient plutôt des députés, des ministres, des hauts fonctionnaires de l’Etat que des producteurs véritables. On se rappelle que les producteurs se sont toujours plaint de l’arrivée tardive des intrants, des semences et du matériel subventionné par l’Etat, de leur mode de distribution et parfois de leur qualité.

Une fois de plus, on a envie de le répéter. Tant que les questions agricoles ne seront pas confiées à ceux qui sont concernés par l’agriculture, ce sera difficile que le ministère en charge de la question atteigne ses objectifs. On ne cessera jamais de le dire. Tant que les gens vont faire des «deals» dans l’agriculture, on ne pourra jamais atteindre l’autosuffisance alimentaire. Autrement dit, nous serons toujours en insécurité alimentaire alors que notre pays dispose des ressources nécessaires pour nourrir sa population. Le milieu de l’agriculture n’est pas propice aux «deals». L’adage dit que la «terre ne ment pas». C’est bien vrai, elle rend toujours ce qu’on lui a donné. En bien comme en mal!

Aussi, le ministère en charge des questions agricoles doit prendre toutes ses responsabilités et faire en sorte que les bénéficiaires des intrants et du matériel de production soient de vrais producteurs. Il doit en outre, faire en sorte que dans la distribution, ce soit effectivement ceux qui doivent en être bénéficiaires qui en profitent. Il est évident que presque dans tous les milieux il y a des brebis galeuses. Mais, cela ne doit pas être une raison pour laisser l’agriculture entre les mains de gens qui n’en sont pas directement concernés; pire, dont la moralité est douteuse!

Dabaoué Audrianne KANI



18
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les Etalons ne seront pas au rendez-vous de la CAN Égypte 2019

Les derniers matchs des éliminatoires de la CAN Égypte 2019, ont été disputés ce week-end. Les Etalons du Burkina Faso ont vu l'Angola leur ravir le de...

25/03/2019

Le « Chat noir du Nayala » à la chasse des « souris » dans le gouvernement

Au moins, Emile Paré est constant avec lui-même et avec ses manières de faire et de penser. Dès le début de la gouvernance de Roch Marc Christian Kabor...

22/03/2019

Décidément, les terroristes ne lâchent pas prise !

Deux enseignants enlevés et tués. Un curé enlevé sans nouvelles. Des soldats tués après que leur véhicule ait sauté sur une mine. Deux individus retrou...

21/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





13:59:04