Vie du journal : Visite de courtoisie de l’AJB

28/02/2019
00:00

Ce mercredi 27 février 2019, l’Association des journalistes du Burkina (AJB) section des Hauts-Bassins a rendu une visite de courtoisie au siège de L’Express du Faso à Bobo-Dioulasso. Une rencontre à la fois de confraternité et de réflexion sur quelques difficultés que vivent les journalistes.

L’AJB est une structure dont l’objectif est de défendre les intérêts du journaliste et cultiver la confraternité entre eux. Les membres du bureau de l’AJB/Hauts-Bassins profitent de ce cadre pour échanger sur les difficultés que rencontrent les journalistes dans l’exercice de leurs fonctions. Afin qu’ensemble, les acteurs de la profession essayent de trouver des solutions. Parmi ces difficultés il y a notamment celle de la délivrance de la carte de presse qui ne se fait qu’à Ouagadougou. Il fautforcément se rendre à Ouagadougou pour la séance de prise de photo, ce qui n’est pas souvent chose facile. Un autre problème est l’insuffisance de formation pour les journalistes. La formation continue est une mise à jour perpétuelle des connaissances et pratiques du journaliste. «Mais il faut une formation qui puisse avoir un impact positif pour lui. Il ne faut pas former juste pour former», dit Mountamou Kani, Directeur de publication de L’Express du Faso; en outre, ont été soulignées les questions d’ordres social et financier à savoir, comment travailler à faire vivre les organes de presse, le paiement des cotisations à l’AJB, le soutien aux confrères en difficulté.«Seul on peut aller plus vite sans être certain d’arriver à destination, maisensemble on est plus sûr d’y arriver», a dit Mountamou Kani, DP de L’Express du Faso.

Farida A.M. TRAORE (stagiaire)



225
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Gouvernement/agents de santé, que chacun prenne ses responsabilités

Les travailleurs, militants de quatre syndicats des agents de santé sont repartis hier en grève. Pour la énième fois, est-on tenté de dire. Parce que l...

21/11/2019

Et si les Burkinabè en voulaient à la France pour rien !

Une certaine opinion anti-France est en train de se forger au Burkina Faso. Tout simplement parce que des Burkinabè accusent la France de ne rien faire...

20/11/2019

Insécurité, malgré tout le Faso reste débout et avance

Si les terroristes qui attaquent le Faso pour des raisons diverses (à en croire le ministre de la Sécurité) croient qu'ils vont faire fléchir ce peuple...

18/11/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





13:15:44