Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Forêts classées de Bobo-Dioulasso : Vrombissements de tronçonneuses dans celle de Kua

01/03/2019
00:00

«On coupe du bois dans la forêt de Kua». C’est le message d’alerte que la rédaction du L’Express du Faso, le quotidien bobolais a reçu hier, jeudi 28 février 2019. Aussitôt, nous nous y rendons.

 

Le bruit des tronçonneuses dans la forêt classée de Kua n’est pas passé inaperçu. Du bord de la RN 1, au niveau de la pancarte «Bienvenue à Sya», les vrombissements venant de l’intérieur de la forêt sont bien audibles. Ce qui a inquiété plus d’un usager de la route Bobo-Ouaga. Le constat sur les lieux est qu’effectivement deux tronçonneuses sont en action. Sur place, des arbres sont coupés et le bois mis en tas. A la question de savoir qui est le patron, Mamourou Sanou, membre du Groupement de gestion forestière (GGF) de Pala qui gère la forêt classée de Kua, fait savoir qu’il s’agit d’un certain Ousséni Ouédraogo. Il ajoute que ce dernier en a une autorisation délivrée par la direction provinciale du Houet en charge de l’environnement. Et, il nous présente une quittance datée du 22/02/2019 en son nom pour une autorisation de 17000 quintaux de bois. Seulement, la quittance ne dit pas s’il s’agit d’une autorisation de coupe et/ou d’achat, de transport. Cela dure depuis une dizaine de jours, nous font savoir les bucherons. Selon Mamourou et les bûcherons trouvés sur place, c’est une opération normale de bonne gestion des forêts. Et cela ne se fait pas que dans la forêt classée de Kua. Pour ce membre du GGF de Pala, notre présence serait due à des manœuvres politiques. Puisque les tronçonneuses qui ont été confisquées la veille (27 février: ndlr) par la direction provinciale de l’environnement ont été restituées.

Il y a deux ans, la même opération de coupe a été faite sur une partie de cette même forêt. Elle a été renouvelée l’an passé sur une autre portion de la forêt. Et cette année on coupe sur une autre parcelle de la même forêt. Sans que cela n’ait inquiété personne. C’est une pratique qui permet de régénérer la forêt, nous explique-t-il. Toujours est-il que le «Patron» aurait appelé pour suspendre la coupe. Mais, les tronçonneuses vrombissaient toujours quand nous quittions les lieux. «Pour arranger et sortir le bois déjà à terre», assurent nos interlocuteurs.

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr



12
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les Etalons ne seront pas au rendez-vous de la CAN Égypte 2019

Les derniers matchs des éliminatoires de la CAN Égypte 2019, ont été disputés ce week-end. Les Etalons du Burkina Faso ont vu l'Angola leur ravir le de...

25/03/2019

Le « Chat noir du Nayala » à la chasse des « souris » dans le gouvernement

Au moins, Emile Paré est constant avec lui-même et avec ses manières de faire et de penser. Dès le début de la gouvernance de Roch Marc Christian Kabor...

22/03/2019

Décidément, les terroristes ne lâchent pas prise !

Deux enseignants enlevés et tués. Un curé enlevé sans nouvelles. Des soldats tués après que leur véhicule ait sauté sur une mine. Deux individus retrou...

21/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





14:25:08