Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Séminaire gouvernemental : Pour le renforcement de la capacité du gouvernement burkinabè

13/03/2019
00:00

Le gouvernement burkinabè a tenu le 11 mars 2019, un séminaire gouvernemental à Ouagadougou. Présidé par le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré, ce séminaire consistait à renforcer la capacité du gouvernement burkinabè, notamment les nouveaux ministres, sur l’organisation du travail gouvernemental.

 

Sur instruction du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le gouvernement burkinabè a tenu un séminaire qui portait sur deux principaux points. Il s’agissait de «l’organisation du travail gouvernemental» et «le gouvernement dans ses relations avec le Parlement». Il s’est agi concrètement de parler de l’harmonisation du travail gouvernemental surtout avec la recomposition du gouvernement; donc, de nouveaux ministres. Egalement, cette rencontre gouvernementale a été une occasion pour les participants de faire un rappel sur la responsabilité du gouvernement vis-à-vis du Parlement. Selon le Secrétaire général du gouvernement, Stéphane Sanou, au cours de cette rencontre, les membres du gouvernement se sont penchés sur des communications: entre autres, sur le travail gouvernemental, sur la diplomatie, sur la coopération et sur le gouvernement dans ses relations avec les institutions du Burkina Faso. Pour lui, l’un des objectifs recherchés à travers ce séminaire est d’atteindre la rapidité de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES)en somme, et d’arriver à une harmonisation de la présentation d’un rapport en conseil de cabinet et en conseil de ministre de chaque département; et qu’il n’y ait pas trop de disparités dans le fond et dans la forme. Toujours selon ses dires, dans ce séminaire, il est ressorti que chaque ministre doit rendre visible et lisible toutes les actions menées au niveau de son gouvernement, tout en se rapprochant du ministère en charge de la Communication, qui lui donnera des éléments de paroles. Pour ce qui est des relations avec le Parlement, Stéphane Sanou a tenu à souligner «qu’il y avait quelques incompréhensions dans les relations entre le gouvernement et le Parlement qu’on a tenté d’aplanir, comme c’est le cas lorsqu’un ministre est appelé à l’Assemblée nationale pour répondre à des questions orales ou d’actualité, et que le ministre n’étant pas là, si quelqu’un veut le remplacer, on ne savait si c’était possible ou pas. Mais on a clarifié cet aspect maintenant».

Aïcha TRAORE



10
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les Etalons ne seront pas au rendez-vous de la CAN Égypte 2019

Les derniers matchs des éliminatoires de la CAN Égypte 2019, ont été disputés ce week-end. Les Etalons du Burkina Faso ont vu l'Angola leur ravir le de...

25/03/2019

Le « Chat noir du Nayala » à la chasse des « souris » dans le gouvernement

Au moins, Emile Paré est constant avec lui-même et avec ses manières de faire et de penser. Dès le début de la gouvernance de Roch Marc Christian Kabor...

22/03/2019

Décidément, les terroristes ne lâchent pas prise !

Deux enseignants enlevés et tués. Un curé enlevé sans nouvelles. Des soldats tués après que leur véhicule ait sauté sur une mine. Deux individus retrou...

21/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





14:51:34