Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Un conseiller de l’arrondissement 7 dans un faux deal de parcelle

15/03/2019
00:00

Un conseiller de l’arrondissement 7 dans un faux deal de parcelle

Ce qui passait pour être une rumeur se confirme de plus en plus. Un conseiller municipal de l’arrondissement 7 de la commune de Bobo-Dioulasso serait impliqué dans un deal de parcelle. Sa technique est toute simple. Il sillonne les secteurs pour identifier des parcelles non-mises en valeurs. Il se présente comme étant le propriétaire soit parce qu’il est attributaire, soit parce qu’il l’a acquise par achat. Il peut ainsi revendre la même parcelle à qui veut. Pour ce qui est du cas de la parcelle dont il est question, il y a même procédé à l’installation d’un compteur et l’eau y coule à flots. Question de rassurer les éventuels acquéreurs. Mis au courant, le propriétaire de la parcelle qui détient toute la documentation y afférente cherche en vain à le rencontrer. Une plainte contre lui serait en train d’être déposée là où il le faut. Si ce n’est déjà fait.

 

Marché central de Bobo, le rapport de l’audit est accablant

Luc Marius Ibriga, le Contrôleur d’Etat et de lutte contre la corruption et ses inspecteurs ont rendu leur rapport sur le marché central de Bobo-Dioulasso. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le rapport est précis: «les vérifications menées ont permis de confirmer les allégations suivantes:

- les opérations de virements sur les comptes de la SGM ont été réalisées à l’insu du Directeur;

- la relecture de l’organigramme de la SGM pour rattacher les services financiers au président du comité de gestion qui est l’organe délibérant;

- l’institution d’indemnités sans autorisation du conseil municipal (indemnités du président du comité qui passent de 116 349 à 586 321).

L’allégation sur la falsification des statuts de la SGM n’est pas avérée». C’est au regard de tous ces manquements que l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption recommande «de veiller à mettre fin impérativement aux dépenses effectuées sans base légale; de procéder à la prise d’un texte transitoire conformément à l’esprit et à la lettre de l’article 9 des statuts actuellement en vigueur».

Il appartient au maire de la commune de donner une suite à ce rapport. Selon nos sources, une plainte aurait été déposée auprès du parquet pour poursuivre ceux qui sont, d’une manière ou d’une autre, impliqués dans ces manquements. Affaire à suivre!



3
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les Etalons ne seront pas au rendez-vous de la CAN Égypte 2019

Les derniers matchs des éliminatoires de la CAN Égypte 2019, ont été disputés ce week-end. Les Etalons du Burkina Faso ont vu l'Angola leur ravir le de...

25/03/2019

Le « Chat noir du Nayala » à la chasse des « souris » dans le gouvernement

Au moins, Emile Paré est constant avec lui-même et avec ses manières de faire et de penser. Dès le début de la gouvernance de Roch Marc Christian Kabor...

22/03/2019

Décidément, les terroristes ne lâchent pas prise !

Deux enseignants enlevés et tués. Un curé enlevé sans nouvelles. Des soldats tués après que leur véhicule ait sauté sur une mine. Deux individus retrou...

21/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





14:12:46