Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


L’enfant génie et la vieille sorcière (fin)

15/03/2019
00:00

Le corps de Gnéré la vieille sorcière a été découvert au moins trois jours après sa mort. Klégnimè, l’épouse de son neveu qu’elle détestait, était chargée de lui servir son repas chaque deux jours. Et comme elle est décédée une nuit, après que son repas soit servi, son corps est resté trois nuits avant d’être découvert. La nouvelle portée aux sages du village, s’est vite propagée dans la localité. Gnéré la sorcière n’est plus. Pour une vieille personne de son rang, des funérailles de quatre jours au moins étaient obligatoires. C’est ainsi que tout le village et des villages environnants étaient mobilisés pour la cause. Des rituels funéraires. Les uns différents des autres sont recommandés par les sages. Des chants et des danses pour célébrer la défunte sont organisés. Le quatrième jour des funérailles était entièrement réservé aux femmes. Elles ont organisé une danse populaire, pour chanter les éloges de la vieille sorcière. C’est ce jour que les femmes accompagnent l’âme de la défunte dans la brousse. Bizarrement, quand les femmes ont entonné la chanson pour ensuite courir vers la forêt sacrée, Koulizanga, l’enfant génie resté au sol pendant trois ans, s’est retrouvé parmi les femmes. Grand était l’étonnement du village de constater que l’enfant génie ait subitement retrouvé l’usage de ses jambes. Comme les garçons ne sont pas autorisés à prendre part au rituel des femmes, une vieille dame (une grand-mère) de l’enfant génie l’a empêché de continuer en brousse avec les femmes. Koulizanga venait ainsi de marcher comme les autres enfants du village. Deux jours après la clôture des funérailles de Gnéré la vieille sorcière, Koulizanga l’enfant génie qui venait de marcher comme les autres enfants du village, est sorti un matin sans revenir. Le village l’a recherché de partout, sans le retrouver. Des communiqués et toutes les actions de recherche sont restés sans suite. Klégnimè la mère de l’enfant génie avait 43 ans et son unique enfant venait de disparaître miraculeusement. Trois mois après, Klégnimè est enceinte. Au terme de la grossesse, elle donne naissance à des jumeaux. Une fille et un garçon. A 43 ans, les prédictions faites par des devins et le Kônô se sont concrétisées. Koulizé, l’époux de Klégnimè qui pensait être abandonné avec le décès de Koulizanga, a retrouvé l’espoir avec la naissance des jumeaux. Son épouse Klégnimè qui avait elle aussi perdu le sourire, est toute heureuse avec ses jumeaux. Une histoire qui confirme une fois de plus, la volonté divine. Quand Dieu décide, rien ne peut contre sa volonté. Alors, si vous êtes dans une situation similaire à celle de Klégnimè et de son époux Koulizé, ne perdez pas espoir. Car, personne, même ceux qui se disent être des sorciers puissants, n’y pourront rien. Confiez-vous à Dieu et il décidera de quand, d’où et avec qui? Prenez-en note.

Souro DAO/ daosouro@yahoo.fr



7
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Les Etalons ne seront pas au rendez-vous de la CAN Égypte 2019

Les derniers matchs des éliminatoires de la CAN Égypte 2019, ont été disputés ce week-end. Les Etalons du Burkina Faso ont vu l'Angola leur ravir le de...

25/03/2019

Le « Chat noir du Nayala » à la chasse des « souris » dans le gouvernement

Au moins, Emile Paré est constant avec lui-même et avec ses manières de faire et de penser. Dès le début de la gouvernance de Roch Marc Christian Kabor...

22/03/2019

Décidément, les terroristes ne lâchent pas prise !

Deux enseignants enlevés et tués. Un curé enlevé sans nouvelles. Des soldats tués après que leur véhicule ait sauté sur une mine. Deux individus retrou...

21/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





14:01:07