Flash Info 

Burkina/ UAS: Les marches du 16 Septembre auront-elles lieu?

Noussondia 2019 : C’est du 21 au 30 mars à Bobo

15/03/2019
00:00

Du 21 au 30 mars 2019, la ville de Bobo-Dioulasso va abriter la deuxième édition de l’atelier de formation artistique et culturel dénommé «Noussondia». A moins d’une semaine de l’ouverture, les organisateurs ont annoncé les couleurs au cours d’une conférence de presse, qu’ils ont organisé ce jeudi 14 mars 2019 à l’Institut français de Bobo-Dioulasso.

A l’affiche de cette deuxième édition de Noussondia, les organisateurs promettent des formations, des projections, des conférences et des spectacles pour défendre la cause des enfants. «Contribuer à la création de conditions favorables à l’inclusion des enfants en situation du handicap à travers l’éducation culturelle et artistique». C’est l’objectif du projet«Noussondia», initié par l’Association Art au-delà du handicap (ADH). Cette association créée en mars 2016, présente son projet «Noussondia», comme un atelier de formation artistique et culturel. Et qui signifiant aussi en langue bambara «la bonne humeur». Ainsi, «Noussondia 2019 s’étalera sur 10 jours au profit de 55 enfants venus des Hauts-Bassins dont 35 vivant avec un handicap et 20 autres non handicapés. «L’éducation inclusive, gage d’un développement soutenu». C’est le thème de cette édition qui permettra aux enfants de communier dans trois disciplines: la langue des signes, la danse et le théâtre.

Placée sous le parrainage du ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et des Langues, Stanislas Ouaro et le co-parrainage du Siaka Coulibaly, promoteur de Primo oil SA, cette édition devrait enregistrer l’organisation de spectacles grands publics en plus des projections et des témoignages de personnes ayant vaincu leur handicap.

Saisissant l’occasion de cette rencontre, le promoteur de l’ADH», Yaya Sanou, a annoncé la participation de l’association «Famu danse» du Mali avec 13 enfants sourds-muets. Pays invité d’honneur, cette participation devrait permettre aux enfants de décomplexer sur leur situation car, la surdité n’est pas une fatalité.

Cette conférence a également servi de cadre pour faire l’état des lieux du budget alloué à l’organisation de cet atelier. Aussi, lancent-ils les doléances aux bonnes volontés qui veulent soutenir la cause de ces enfants à le faire pour la réussite des activités socioculturelles et éducatives. Dont le lancement est prévu, dans la matinée du 21 mars prochain à l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Bobo.

Fatimata BELEM



75
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Grève et marches, « c’est aujourd’hui, c’est demain »

Si l'Unité d'action syndicale tient à son mot d'ordre de grève et marches sur toute l'étendue du territoire nationale, c'est aujourd'hui lundi 16 septe...

16/09/2019

Attaques terroristes, si les rencontres pouvaient

Les chefs d'Etat du G5 Sahel vont se rencontrer, conjointement avec ceux de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à Ouaga...

13/09/2019

Gouvernement/syndicats, indécente et vile polémique

Le gouvernement, à travers son Secrétaire général adjoint et du Conseil des ministres a refusé de délivrer un récépissé à l'Unité d'action syndicale (U...

12/09/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





02:29:35