Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Festival balafon Sambla : La parenté à plaisanteries au cœur de la deuxième édition

21/03/2019
00:00

Le comité d’organisation du«Festival balafon sambla» a organisé le samedi 16 mars 2019 au musée communal Sogossira Sanon de Bobo-Dioulasso, une conférence de presse pour annoncer les couleurs de l’activité.

La deuxième édition du «Festival balafon sambla» se tiendra du 23 au 24 mars 2019 à Bobo-Dioulasso sous le thème: «Rôle et place du balafon dans le processus de la consolidation de la paix: cohésion sociale et développement inter- communautaire». C’est la déclaration du comité d’organisation au cours de cette conférence de presse. Une déclaration qui s’accompagne de promesses d’innovations pour la présente édition. Ainsi, le comité soutient que les meilleures troupes du Festival auront un accompagnement pour participer à la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2020.

CeFestival est une initiative de l’association Coul vision, soutenue par la société SITRAF dans l’organisation dudit Festival. Même si le festival porte la dénomination sambla, Coul vision, au cours de cette conférence de presse, a exprimé sa volonté de l’élargir aux autres communautés des Hauts-Bassins. En vue de susciter le rapprochement entre elles. C’est pourquoi, l’association prévoit mettre au cœur de cette deuxième édition du Festival, la parenté à plaisanteries. «Nous avons constaté que la parenté à plaisanteries est en train de perdre de son essence. Car, il n’ ya plus de convivialité comme avant entre les communautés. Cette situation peut instaurer un climat défavorable à la cohésion sociale», a déclaré le promoteur du festival Mamadou Coulibaly, par ailleurs président de l’association Coul vision.

Prévenir les crises

Le comité d’organisation du Festival a saisi l’occasion de cette rencontre pour lancer une invitation aux différentes communautés Mossi, Bobo, Dioula, Bissa, (…) à participer. Car, il veut que la parenté à plaisanteries joue le rôle d’avant-garde et dépasse le stade des insultes.

Pour le Directeur artistique du Festival, Nouhoun Traoré, le choix du balafon pour ce festival s’explique par le fait que «dans notre recherche, nous avons abouti au fait que ceux qui jouent le balafon dans cette zone Sambla ont des messages, des enseignements à donner à cette génération en matières de recherche de paix, de solidarité et de cohésion sociale». Le comité d’organisation a aussi annoncé la participation de 4 villages Sambla et des troupes qui feront le déplacement du Kénédougou. Avant d’ajouter que ce Festival servira de cadre pour des divertissements avec des sonorités de musiques dites «modernes».

Fatimata BELEM



23
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Filière cotonnière, maintenant allons au champ

Les bonnes nouvelles qu'on attendait du côté de l'Association interprofessionnelle de coton du Burkina (AICB) sont tombées. Le prix du kilogramme du co...

16/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:43:43