Assurance maladie universelle: L’ONG Help pour son opérationnalisation dans les Hauts-Bassins

22/03/2019
00:00

Réunis en atelier de concertation sur la problématique d’accès aux soins pour tous les 19 et 20 mars 2019, des acteurs de la santé dans les Hauts-Bassins ont diagnostiqué la situation et fait des propositions de solutions.

L’atelier a été organisé par l’ONG Help Hilfe zur Selbsthilfe, en consortium avec les ONG AGIR et ODSAD. Projet de promotion des droits à la santé de l’enfant et de la mère dans les Hauts-Bassins, cet atelier a travaillé sur comment réussir l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle préconisée par l’Etat. C’est pourquoi, durant les échanges, les participants aux travaux ont énuméré des facteurs principaux, qui sont des freins à la réussite de cette politique de droits à la santé. Il faut dire que, le projet qui a démarré en mars 2018, a conduit des études participatives. De ces études, il ressort que les principaux facteurs du non accès aux soins pour les couches vulnérables (enfants et femmes) sont divers. Mais les essentiels selon Adama Héma chef du projet sont entre autres, le manque de moyens financiers, l’accueil, l’incompréhension entre l’agent de santé et le patient, le peu de disponibilité des centres de santé à proximité avec des routes en mauvais état….Les deux jours d’échanges ont donc permis de capitaliser ces pistes, pour voir quelles solutions envisager. Avec la contribution des acteurs de santé dans la région, des mesures correctives ont été retenues, pour permettre de résoudre tant soit peu les dysfonctionnements. Tous les acteurs de santé dans les Hauts-Bassins sont informés des difficultés ainsi que du mécanisme de résolution de ces difficultés partagées par tous. Financé par l’Union Européenne, cet atelier du projet Help vise la bonne mise en œuvrede l’assurance maladie universelle, dont la gratuité des soins décrétés par le gouvernement est la porte d’entrée. L’Ouverture des travaux a été présidée par Antoine Atiou, gouverneur de la région des Hauts-Bassins. Des responsables administratifs et des élus locaux de la région ont participé aux travaux. Une façon de capitaliser des contributions diverses, pour mieux agir. Toute chose qui entre en droite ligne de l’objectif du projet qui est, l’amélioration de l’accès aux soins des groupes vulnérables bénéficiaires à travers la réduction des difficultés. C’est pourquoi, la présence des décideurs et autres acteurs de santé dans la région était nécessaire.

Souro DAO



78
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Armée française au Burkina, Alpha Barry a dit la vérité

Les Burkinabè veulent qu'on leur dise tout, sauf la vérité. Et pourtant, ils revendiquent la même vérité! C'est incompréhensible et paradoxal ! A la li...

03/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:05:38