Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


C’est à partir de Bobo-Dioulasso qu’ils viennent chercher le pouvoir

01/04/2019
00:00

Hier dimanche 31 mars 2019, c’est à Bobo-Dioulasso que Maitre Gilbert Noël Ouédraogo s’est fait investir candidat de son parti politique, l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) à l’élection présidentielle de 2020. C’était au plateau Omnisports de Yéguéré. Avant lui, c’est Kadré Désiré Ouédraogo qui était là dans la même ville de Bobo-Dioulasso où il a accepté de devenir le candidat à la prochaine élection présidentielle de ceux qui lui font appel. C’était le 16 février dernier à la Maison de la culture Anselme Titianma Sanon. C’est encore ici à Bobo-Dioulasso qu’un groupe de jeunes ont demandé à Yacouba Isaac Zida de se présenter à la prochaine élection de 2020. Depuis la semaine dernière on en sait un peu plus sur les intentions de Zida puisque, au cours d’une interview accordée à France24, il n’a pas exclu la possibilité d’être candidat en 2020. Pour ne pas dire plus, Zida est candidat et c’est à partir de Bobo-Dioulasso que tout est parti. Quand on remonte un peu dans l’histoire politique assez récente du Burkina, on se rend compte que c’est à partir de Bobo-Dioulasso que beaucoup de candidats ont soit annoncé leur candidature soit se sont fait investir. C’est encore à partir de Bobo-Dioulasso que des citoyens ont fait appel à des personnes afin qu’elles se portent candidat à a présidentielle.

En effet, cet état de fait est naturellement différemment interprété. Car pour les uns (c’est une opinion qui se répand de plus en plus), les hommes politiques viennent flatter les Bobolais, négocier leurs voix et une fois qu’ils sont portés à la tête de l’Etat oublient royalement cette ville et sa région sur le plan du développement et des infrastructures. D’où leur amertume. Cette catégorie de Bobolais n’hésite plus à dénoncer ces comportements en appelant les Bobolais à se démarquer de ce type d’hommes politiques.

Pour les autres, le fait que c’est à partir de Bobo-Dioulasso que les hommes politiques candidats à la magistrature suprême viennent demander l’onction n’est pas un fait du hasard. Depuis la nuit des temps, cela a toujours été ainsi. C’est à plusieurs reprises que Blaise Compaoré a lancé sa campagne électorale à partir de Bobo-Dioulasso quand ce n’est pas à partir de cette même ville que sa candidature a été suscitée. Roch Marc Christian Kaboré, pour son mandat actuel, a lancé sa campagne à partir de Bobo-Dioulasso. Avant eux tous, la ville de Bobo-Dioulasso a longtemps été le berceau de la politique voltaïque, plus tard Burkina Faso. C’est à partir de cette ville que les compromis politiques ou les divergences politiques sont toujours nées avant d’embraser l’ensemble du pays.Malheureusement, comme le disent la première catégorie de Bobolais, on reconnait rarement à cette ville son rôle dans les combats politiques que le Burkina a toujours menés. Certainement parce qu’après des hommes politiques comme Daniel Ouezzin Coulibaly et Nazi Boni, cette ville et sa région n’ont pas sécrété d’hommes politiques de grande envergure. C’est bien dommage alors que le potentiel est disponible, susceptible d’aider au développement du pays

Dabaoué Audrianne KANI



18
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Filière cotonnière, maintenant allons au champ

Les bonnes nouvelles qu'on attendait du côté de l'Association interprofessionnelle de coton du Burkina (AICB) sont tombées. Le prix du kilogramme du co...

16/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:58:13