ASFB et RCB : Chacun aura un terrain neuf

02/04/2019
00:00

Le samedi 30 mars dernier, à la rencontre entre le ministre Azoupiou et des acteurs des sports de la région des Hauts-Bassins, la nouvelle a été confirmée. Un terrain propre à chacun des deux clubs phares de la ville, l’Association sportive des fonctionnaires de Bobo (ASFB) et le Racing Club de Bobo (RCB) sera construit.

 

Ça y est! Le litige autour du terrain de l’hippodrome entre l’ASFB, le RCB et les cavaliers de la cité sera bientôt un vieux souvenir. Daouda Azoupiou, ministre des Sports et des Loisirs l’a répété à maintes reprises. Son ministère va construire un terrain d’entrainement pour chacun des deux clubs. L’entreprise chargée de l’exécution des travaux est connue. Les deux terrains seront construits du côté de Bobo 2010 avec toutes les commodités. Chaque terrain sera référé sur le document officiel avec le nom du club bénéficiaire. Car comme a dit le ministre des Sports et des Loisirs, «lorsque vous dormez sur la natte de quelqu’un, c’est que vous dormez au sol». Ainsi, le litige entre les cavaliers et les footballeurs autour du terrain dit de l’hippodrome sera bientôt un vieux souvenir. Ces deux terrains entrent dans le cadre de la politique nationale du président du Faso, qui a pris l’engagement de doter les sportifs d’infrastructures nécessaires pour la bonne pratique de leurs disciplines respectives.

Bobo-Dioulasso, creuset des sports au Burkina Faso, va de ce fait bénéficier d’autres infrastructures sportives, comme promises par le gouvernement. D’ailleurs, c’est la politique défendue par les autorités communales de Bobo-Dioulasso, qui multiplient des actions allant dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs du sport. Toute chose qui permettra l’éclosion de talents nouveaux, à l’image de Bertrand Traoré, Iron Biby, Koffi Kouakou Hervé, Alain Sibiri Traoré…

A Cette rencontre, le ministre a aussi annoncé la possibilité d’octroi de ballons et du matériel aux sportifs. Dans le cadre de la relance sportive de la cité, il y aura aussi l’ouverture de supers centres de formation des crèmes footballistiques, sans pour autant éluder leurs études scolaires. Reconnaissant la place incontournable de Bobo-Dioulasso dans l’animation de la vie sportive du Faso, le ministre a invité les acteurs sportifs à faciliter la mise en œuvre de cette nouvelle politique sportive du président du Faso à Bobo-Dioulasso.

Souro DAO

 



144
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Crise foncière, comme s’ils n’en ont plus peur

Tout le monde est unanime, la prochaine crise qui va secouer sérieusement et durablement le Burkina Faso, c'est bien la crise foncière. Malgré la sensi...

05/06/2020

Présidentielle et législatives, l’opposition coince le pouvoir

La présidentielle et les législatives se tiendront à bonne date. Avait déclaré Simon Compaoré, le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP...

04/06/2020

S’ils ont pleuré, c’est parce qu’ils n’en peuvent plus

A Pama, les populations, majoritairement des femmes, ont marché et pleuré lundi 1erjuin 2020 pour demander le départ des Forces de défense et de sécurit...

03/06/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





10:29:57