Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


FESCOM & D: Les lampions se sont éteints sur la deuxième édition

03/04/2019
00:00

Les lampions se sont éteints sur la deuxième édition du Festival Scolaire de Musique et Danse de Banfora. C'était le samedi 30 mars 2019 de 14h30mn à 22h au sein de la salle polyvalente du collège Sainte Thérèse de Banfora.

Débuté le 02 mars dernier, le FESCOM & D a connu son dénouement final le samedi 30 mars. Une foule d'élèves a pris d'assaut la salle polyvalente de la Sainte Thérèse; s’y frayer un passage relevait du parcours de combattant. Plusieurs élèves de la région des Cascades ont rivalisé d'ardeur dans les registres comme le théâtre, l'art vestimentaire, le slam, la danse, etc... Une finale dont le thème était: "culture et excellence en milieu scolaire". Et cela a été positivement apprécié par le public. Dans le palmarès de cette deuxième édition du FESCOM & D, l'Etablissement Louis Querbes de Banfora s'est taillé la part du lion en remportant le premier prix en danse d'une valeur de 250 000fcfa, des gadgets et des kits scolaires. Le Lycée Municipal Jacques Toulat de Banfora occupe la deuxième place en danse et gagne en numéraires 125 000f cfa plus des gadgets, kits scolaires et une clé USB. Le Lycée les Leaders de Banfora est classé troisième et repart avec la somme de 75 000fcfa plus des gadgets, des kits scolaires et une clé USB. En catégorie théâtre, la palme revient encore à l'Etablissement Louis Querbes qui gagne 150 000fcfa, des kits scolaires, des gadgets. Le lycée municipal Jacques Toulat remonte à deuxième place et gagne 75 000fcfa, des kits scolaires, des gadgets et une clé USB. Enfin, le lycée privé Saint Jean de Banfora et celui du promoteur Serge Coulibaly ont occupé la troisième place en théâtre sontrepartis avec la somme de 50 000fcfa, des gadgets et une clé USB pour chacun. Rappelons que tous les finalistes dans les différents registres ont été récompensés. Déjà le promoteur de ce festival Serge Coulibaly, tire un bilan satisfaisant car le thème du festival permet aux élèves de tirer des leçons. L'objectif, c'est d'éduquer les élèves en slam, en chorégraphie, danse, en théâtre, en art vestimentaire.... Les gens sont venus de Ouaga et les innovations de cette seconde édition sont que nous avons pu concourir avec 19 établissements; et nous sommes allés au delà de Banfora pour toucher d'autres établissements. De même, nous allons voir la possibilité d'élargir le FESCOM & D dans les années à venir, a-t-il expliqué. Et de l'avis du maire de Banfora Aboubakar Héma, ce festival fait partie des plus grands événements de la commune de Banfora. Et au niveau de notre commune on a pris une délibération pour soutenir ce festival. Le maire se dit véritablement séduit par les talents de ces élèves avec en sus les thèmes abordés qui étaient d'actualité. Le parrain du présent festival en la personne de Monseigneur Lucas Kalfa Sanou, ne cache pas non plus sa satisfaction car depuis le début, il suit ce festival et ce soir, il s'est rendu à l’évidence: «La salle a refusé du monde et nous souhaitons avoir une grande salle. Je tiens à féliciter les organisateurs et les élèves qui se sont vraiment battus, les thèmes étaient pertinents et ces thèmes permettent de sensibiliser les uns et les autres», a soutenu le parrain. Rendez-vous est donc pris l'année prochaine pour la troisième édition du FESCOM & D.

Besseri OUATTARA



16
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Filière cotonnière, maintenant allons au champ

Les bonnes nouvelles qu'on attendait du côté de l'Association interprofessionnelle de coton du Burkina (AICB) sont tombées. Le prix du kilogramme du co...

16/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:44:24