Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Fin de la période de grâce pour Christophe Dabiré

08/04/2019
00:00

Le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) a annoncé dans les jours à venir, une grève. La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) de son côté, entre dans la danse en annonçant une grève parce qu’elle n’est pas satisfaite de l’ensemble des réponses que le gouvernement a données à ses revendications. Faisant planer le spectre d’une autre crise dont les conséquences pourraient être la perturbation de l’année scolaire; voire, le spectre d’une année blanche. Quant aux agents du ministère de l’Economie et des Finances, ils ont réussi à paralyser le fonctionnement des services dans leur ministère en observant une grève qui ne dit pas son nom. Fin de la période de grâce donc, pour Christophe Dabiré, nommé Premier ministre le 21 janvier dernier, pourrait-on dire!

En effet, au moment où le dialogue politique qu’il avait préconisé dès sa nomination s’ouvre avec la rencontre entre le chef de l’Etat et les partis politiques de la majorité et de l’opposition, Christophe Dabiré va devoir ouvrir rapidement le dialogue social. Afin que la machine ne se grippe. Car, quand on considère particulièrement ce domaine de l’Education, on peut dire que le calendrier scolaire a été suffisamment perturbé, si bien que des grèves éventuelles ne pourraient que le discréditer davantage. Quand on sait que les examens approchent à grands pas, il faut souhaiter que les deux camps (gouvernement et syndicats) acceptent de se parler sincèrement et que chacun respecte ses engagements. Il en est de même pour ce qui concerne les agents des Finances qui, du fait de la réduction de leurs fonds communs, travaillent «au rabais». Sous des prétextes du genre «il n’y a pas de réseau», ils encaissent timidement les taxes et impôts tout en prolongeant le temps de délivrance de certains actes dont les usagers ont urgemment besoin pour leurs dossiers.

Quant aux agents de la Santé humaine et animale, on peut également dire que ce n’est pas le moment propice pour une grève, quel que soit son bien-fondé. D’autant qu’il n’y a jamais de «bon moment» pour entrer en grève. Avec la méningite qui sévit dans certaines zones du pays, aller en grève dans un tel contexte pourrait exposer des populations entières à une pandémie.

S’il est impératif d’ouvrir un dialogue avec les personnels qui sont concernés par ces mouvements, il est aussi souhaitable que ce dialogue soit franc. Il est évident que même si le gouvernement le voulait, il ne pourrait satisfaire toutes les revendications des travailleurs. Aucun gouvernement, dans aucun pays au monde, ne dispose suffisamment de moyens pour éradiquer un tel fléau. Dans le cas du Burkina, cela est d’autant plus vrai que le pays lui-même manque de ressources, alors que tout est prioritaire. Ensuite, la situation sécuritaire, combinée à celle économique du pays, fait que le gouvernement a de réelles difficultés, même s’il ne l’avoue pas clairement. Mais cela ne doit pas non plus être une raison suffisante pour ne pas examiner sérieusement les revendications des travailleurs dont certains ne font pas dans la surenchère.

Dabaoué Audrianne KANI



11
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Filière cotonnière, maintenant allons au champ

Les bonnes nouvelles qu'on attendait du côté de l'Association interprofessionnelle de coton du Burkina (AICB) sont tombées. Le prix du kilogramme du co...

16/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:29:16