Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales : Bilan et perspectives de la gestion du nouveau DG après 100 jours

09/04/2019
00:00

Le dimanche 7 avril 2019, Bruno S. Dipama, directeur du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) depuis décembre 2018, a rendu compte des 100 jours de sa gestion. Il a profité de l’occasion, décliner les grandes actions à venir.

«Je suis un homme de défi», déclare Bruno S. Dipama directeur général (DG) du FPDCT, dès les premières lignes de sa déclaration. C’est pourquoi, il a pris à témoin la presse pour décliner les actions menées et surtout s’engager pour des réalisations futures. Convaincu que la communication est un créneau sûr pour mieux faire connaitre sa structure, le DG Dipama a choisi de passer par les médias, pour donner le contenu des 100 jours de sa gestion du FPDCT.

De décembre 2018 au 6 avril 2019, Bruno S. Dipama a posé des actes. Avant de donner la liste des actions menées, il a salué et félicité ses deux devanciers pour le travail fait, en leur qualité de DG du Fonds. Il s’agit de Blaise Bado et d’Issiaka Ouédraogo. Installé le 28 décembre 2018, le DG Dipama a annoncé les couleurs de sa gestion le 22 janvier 2019, avec une opération de billetage portant sur les traitements et le salaire du mois pour tous les agents. Le même mois, il fait sa prise de contact avec le personnel et organise une conférence de presse pour donner les grandes lignes de sa gestion. Toujours en janvier, la deuxième session ordinaire de 2018 s’est tenue. En Février, il y a eu la création d’un groupe de réflexion sur la restructuration du FPDCT et une mission terrain à l’Ouest du Burkina. En mars et avril 2019, des activités ont été menées. Il s’agit entre autres, d’une rencontre d’échanges entre la direction générale et ses treize agences régionales; la tenue de la première rencontre trimestrielle entre la direction et les agences; la signature de convention cadre de partenariat entre le FPDCT et une vingtaine d’organes de presse; l’organisation d’un atelier d’immersion à Bobo-Dioulasso au profit des professionnels des médias; la tenue de la première rencontre trimestrielle…

Quelles perspectives?

Pour les jours, mois et années à venir, le DG Bruno S. Dipama ambitionne «de réinventer le FPDCT à travers des actions». Au nombre des réalisations à faire, il prévoit la commémoration de la décennie de la structure. Toute chose selon lui, qui sera ponctuée par des activités socioculturelles et sportives;la tenue d’un colloque sur le FPDCT; l’organisation d’une caravane avec les professionnels des médias, qui permettra de sillonner les 13 régions du pays. Comme activité, il y aura des rencontres et la signature d’une convention cadre de financement avec l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF), des missions terrain dans toutes les collectivités territoriales, la constitution d’un patrimoine archivistique, la construction du siège de la direction générale et celle des agences régionales…Toutes ces activités ne peuvent être une réalité, sans l’apport des partenaires financiers et techniques, sans oublier l’accompagnement des organes de presse. C’est pourquoi, le DG Bruno Dipama sait compter sur la disponibilité de tous les acteurs, pour que les actions prévues puissent être une réalité pour le mieux-être des populations. Le DG qui dit compter sur l’accompagnement de tous, souhaite être interpellé par des critiques et des suggestionsconstructives. C’est donc un FPDCT réinventé selon le DG qui travaillera les jours, mois et années à venir pour le développement des collectivités territoriales.

Souro DAO



10
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Filière cotonnière, maintenant allons au champ

Les bonnes nouvelles qu'on attendait du côté de l'Association interprofessionnelle de coton du Burkina (AICB) sont tombées. Le prix du kilogramme du co...

16/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:00:50