Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Cathédrale notre Dame de Lourde de Bobo-Dioulasso : La réhabilitation peine à démarrer

10/04/2019
00:00

Les fidèles catholiques de Bobo-Dioulasso ont entrepris un ambitieux projet: la réhabilitation de la Cathédrale Notre dame de Lourde. Deux ans après son lancement (avril 2017-avril 2019), les premiers responsables du projet rencontrent toujours des difficultés dans la collecte des fonds. Nous avons rencontré hier mardi 9 avril 2019, le vice-président du comité d’organisation, l’Abbé Sylvestre Sanou pour en savoir plus.

 

«Depuis le lancement des travaux de la réhabilitation de la cathédrale Notre dame de Lourde de Bobo-Dioulasso, le projet rencontre beaucoup de difficultés financières pour sa réalisation. En son temps, le comité d’organisation a rencontré la presse pour porter un vœu aux fidèles: «leurs contributions pour le démarrage des travaux, dont le coût s’élève à 750 millions de FCFA». C’est en ces termes que le vice-président du comité d’organisation, le Curé Sylvestre Sanou avait présenté la situation de la cathédrale. Toujours selon le vice-président du comité d’organisation, il est demandé à chaque fidèle une contribution de 2 000 FCFA. «Une somme que les fidèles n’ont pas pu honorer», a-t-il ajouté.

Conscient de la situation, le comité a ramené en janvier 2019, la cotisation à 1000 FCFA par fidèle baptisé afin de faciliter la mobilisation des fonds. «Le principal problème de la réhabilitation est la toiture. Et la somme recherchée en ce moment s’élève à 400 millions de FCFA», a déclaré l’Abbé Sylvestre Sanou. Avant de préciser que «sans la totalité de cette somme, le démarrage des travaux demeure impossible».

Au regard des difficultés rencontrées par le Comité dans la collecte de fonds, les premiers responsables ont exprimé des inquiétudes. Entre le manque de volontéet la faible expression de générosité due sans doute à la pauvreté des fidèles, le comité se pose des questions sur l’origine réelle des difficultés. Néanmoins, le vice-président a témoigné sa reconnaissance aux fidèles qui ont déjà contribué à la cotisation pour la réhabilitation de la Cathédrale. Aussi, a-t-il invité les autres fidèles à se mettre à jour des cotisations pour que les travaux puissent voir le jour.

Joseph SOMANDE

P. Marie Madeleine KIENDREBEOGO (stagiaire)



9
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Filière cotonnière, maintenant allons au champ

Les bonnes nouvelles qu'on attendait du côté de l'Association interprofessionnelle de coton du Burkina (AICB) sont tombées. Le prix du kilogramme du co...

16/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:30:23