Cancer du sein et du col de l’utérus : La Jeune chambre internationale organise un dépistage gratuit à Bobo

11/04/2019
00:00

La Jeune chambre internationale (JCI) de Bobo-Dioulasso a organisé le mercredi 10 avril 2019 au siège de l’ABBEF au secteur 24, une séance de dépistage gratuit du cancer du sein et du col de l’utérus. Au moins une centaine de femmes bénéficieront de cette campagne de dépistage.

 

La JCI a lancé l’ouverture de sa séance de dépistage gratuite du cancer de sein et du col de l’utérus hier à Bobo-Dioulasso. Cette campagne qui dure 48 heures est prévue pour prendre fin ce jeudi 11 avril 2019 dans la soirée. A terme, une centaine de femmes bénéficieront de cette campagne de dépistage dont l’objectif est de permettre aux femmes de bénéficier d’une consultation gratuite pour leur bonne santé. La cérémonie a été présidée par Tienbéallahyé Pierre Ouattara, Directeur ventes et marketing de la CAMEG, représentant le DG de la CAMEG. Dans son adresse celui-ci a affirmé que l’institution est toujours sensible aux questions de santé qui touche la population du Burkina Faso. Aussi, son accompagnement se traduit sur le plan financier par son engagement envers les acteurs de la JCI. «Au delà des finances, il faut un engagement du personnel car l’argent ne peut pas tout faire», a en outre déclaré Tienbéallahyé Pierre Ouattara. Quant à Kortim Kam, présidente de l’Antenne ABBEF Bobo-Dioulasso, elle a pour sa part ajouté que l’ABBEF et la JCI ont un but en commun, celui de permettre aux jeunes de grandir sans difficulté, pour assurer l’avenir de demain. «Pour cette campagne de dépistage, nous comptons consulter au minimum cent (100) femmes», précise-t-elle.

La présidente exécutive de la JCI à Bobo-Dioulasso, mandat 2019, Aliou Aïchatou Yacouba Saré qui a clos la série des interventions à cette cérémonie a fait savoir que la Jeune chambre internationale est une association, qui, «dans le but d’atteindre son objectif de développement durable, œuvre à sensibiliser les femmes, à communiquer avec elles, recenser les difficultés qu’elles rencontrent, afin de leur proposer des solutions pour limiter les dommages que le cancer du sein et celui du col de l’utérus peuvent causer».

Rahinatou KOUDA/Stagiaire



87
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Armée française au Burkina, Alpha Barry a dit la vérité

Les Burkinabè veulent qu'on leur dise tout, sauf la vérité. Et pourtant, ils revendiquent la même vérité! C'est incompréhensible et paradoxal ! A la li...

03/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:05:32