Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Concours professionnels et directs : ce à quoi il faut s’attendre !

15/04/2019
00:00

Le conseil des ministres du vendredi 12 avril a décidé de ce qui va se passer en 2019, pour ce qui concerne les concours professionnels et directs de la fonction publique. Lisez.

–un rapport relatif au bilan de l’organisation des examens professionnels et concours de la Fonction publique, au titre de l’année 2018.

Au titre de la session de 2018, pour les concours professionnels, au total 3095 postes ont été pourvus sur 4038 postes à pourvoir.

Pour les concours directs, il a été autorisé l’ouverture de 100 concours pour 6 326 postes pourvus sur 6 668 postes prévus.

Pour les recrutements sur mesures nouvelles spéciales au profit de onze (11) départements ministériels, 52 concours ont été organisés pour2 641 postes pourvus sur 2733 postes à pourvoir.

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les dispositions idoines pour la liquidation des dépenses restées en instance et l’amélioration de l’organisation des examens professionnels et concours de la Fonction publique.

–un rapport relatif à une demande d’autorisation de recrutements sur examens professionnels et concours, au titre de l’année 2019.

Le Conseil a marqué son accord pour le recrutement au titre de l’année 2019, de 3 232 agents au titre des concours professionnels et de 5 892 au titre des concours directs.

Pour le recrutement sur mesures nouvelles au titre de l’année 2019,5 535 postes sont à pourvoir pour les mesures nouvelles spéciales et 1124 pour les mesures nouvelles ordinaires.

 

Opération Otapuanu, fin 

Le Général Moîse, chef d’Etat-major général des armées burkinabé a rendu compte de sa mission à l’Est. L’Opération Otapuanu («foudre» en langue gourmatchéma) a atteint ses objectifs. Dont le principal était de purger la zone de ces malfrats et autres terroristes qui y semaient le désordre et la mort. Plus d’une centaine de personnes ont été interpellées; plus d’une centaine d’écoles ont rouvert leurs portes. On peut bien porter foi aux propos du Général, car il a accepté de confesser que 7 de nos hommes y ont perdu la vie et que 9 sont blessés; sans pour autant donner de chiffres pour ce qui concerne le camp d’en face, et c’est de bonne guerre! Et c’est ce qu’il aurait fallu faire pour l’expédition punitive au Sahel quand on a annoncé, avec fanfare, la neutralisation de 146 terroristes. Après l’Est, on ose croire que Miningou va conduire ses «boys» au Sahel et au Nord, pour y faire aussi régner l’autorité de l’Etat.



44
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Des Burkinabè réfugiés chez eux, au Burkina Faso

Il y a quelques années en arrière, personne n'aurait cru qu'un jour des Burkinabè pouvaient se retrouver refugiés chez eux au Burkina. Et pourtant, c'e...

14/06/2019

Blaise Compaoré s’approche du Burkina, François s’en éloigne

De plus en plus, le président Blaise Compaoré multiplie les vœux de regagner le Burkina Faso. Sa terre natale où il a été président pendant 27 ans. Ce ...

13/06/2019

Simon, ne les appelez pas quand vous n’allez pas vous entendre

L'opposition politique demande que le dialogue initié par le président du Faso prenne en compte les questions sociales, économiques et sécuritaires au ...

12/06/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





20:53:58