Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Maires des communes minières : Un Réseau national exige le fonds minier de développement local

15/04/2019
00:00

Ouagadougou a abrité la conférence de presse sur le fonds minier de développement local. Elle a été animée par Issaka Yameogo, maire de la commune de Yalgo, et président du Réseau national des maires des communes minières, en présence des maires membres.

Le Réseau national des maires communes minières avait été créé en 2013 et avec la dissolution intervenue des collectivités territoriales, après l'Insurrection populaire d'octobre 2014. À la faveur du retour de notre pays à une vie constitutionnelle normale par les élections présidentielle, législatives, communales, le Réseau a été reconstitué et reconnu par l'État. L'objectif était de mettre en synergie les actions et les efforts afin de permettre aux communes qui abritent les projets miniers industriels de tirer grand profit des retombées de l'exploitation minière industrielle, en vue de contribuer à améliorer leurs gestions de façon significative. Ainsi que de relever les conditions de vie des populations de ces communes qui subissent d'énormes préjudices, liés aux nuisances des activités minières industrielles. Pour le président du Réseau, Issaka Yameogo, maire de la commune de Yalgo, " depuis l'ouverture des premières mines industrielles, les maires que nous sommes ont vu s’accentuer la pauvreté et la souffrance de leurs populations suite à l'implantation des projets miniers dans les communes". Or, selon lui, les projets miniers devraient contribuer à l'amélioration des conditions de vie des populations locales. De même, les réalisations faites par les sociétés minières dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), sont insignifiantes face aux pertes en tous genres des communautés. Aussi, les réalisations faites dans le cadre des obligations légales ne sont pas toujours de bonnes qualités; ce qui compromet le développement local. C'est pourquoi, les maires décident de rompre le silence pour réclamer ce qui revient de droit aux populations. A cet effet, ils exigent l'opérationnalisation rapide du fonds minier de développement local et la mise à disposition des ressources de ce fonds et le paiement intégral des sommes dues pour chaque société minière soumise à la contribution au fonds minier de développement local. Il en est de même pour le paiement intégral des sommes dues par l'État au titre du fonds minier de développement local. Et outre, les maires rejettent toute idée de déduction d'un montant quelconque pour les motifs que les sociétés minières auraient fait des investissements dans les communes dans la période de 2015 à 2019. "Le code minier n'a pas prévu un tel scénario et les autorités locales que nous sommes ne sauront participer à la violation des lois du pays" a précisé Issaka Yameogo.

Jules TIENDREBEOGO



35
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Réfugiés internes, une bombe à retardement

Des Burkinabè ont quitté leurs villages, disent-ils, pour des raisons de sécurité. Aussi, de leur propre gré, ils ont élu domicile dans des écoles à Ou...

20/06/2019

Réquisitions du parquet, ce n’est pas encore le verdict

Le parquet militaire, dans le cadre du procès du coup d'Etat du 15 septembre 2015 a fait ses réquisitions. Qui, il faut le souligner avec force, n'ont ...

19/06/2019

Banfora, le trône de Fadouga qui menace le vivre-ensemble

Il semble que tout était mis en œuvre pour en arriver-là. Des morts, des dégâts matériels importants, des populations divisées, une ville sous tension....

18/06/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:06:27