Défense et sécurité à l’Assemblée nationale : S’ouvrir aux burkinabè à travers une conférence publique

15/04/2019
00:00

Toutes les commissions de l’Assemblée nationaleont décidé de s’ouvrir au Peuple et de demander sa contribution. Dans cette dynamique, la commission de défense et de sécurité a animé une conférence publique sur le thème «démocratie, défis sécuritaires, progrès économique et social». Le démarrage de cette conférence a été présidé par le 5ème vice-président de l’Assemblée nationale, Abdoulaye Mossé, le jeudi 11 Avril 2019.

Pour cette conférence publique, la commission de défense et de sécurité de l’Assemblée nationale, a dégagé deux sous thèmes que sont: les défis sécuritaires et l’état de droit. Il s’est donc agi de voir comment assurer une société burkinabé démocratique, pacifiée et résiliente grâce à la démocratie et la sécurité. Cette conférence publique note le président de la Commission de défense et de sécurité Halidou Sanfo, s’inscrit en droite ligne avec le projet d’appui à l’Assemblée nationale (PROCAB). Le PROCAB est financé par l’Union européenne, le bureau de la Coopération suisse et l’Ambassade de Suède. Les activités du PROCAB, note le docteur Rachid Dramane, y compris cette conférence publique, font partie du plan stratégique 2016-2020 de l’Assemblée nationale. Car les autorités burkinabèont compris la réalité de la lutte contre le terrorisme; en témoigne le programme d’urgence du Sahel.L’objectif de ces cadres de rencontres, pour le président du CODER Halidou Sanfo, est de créer un espace de discussion, en vue de permettre aux parlementaires et à l’ensemble des participants de cerner l’interdépendance entre les notions de paix, de droits de l’homme, de la sécurité et du développement; de même, l’objectif vise à informer les burkinabè sur la nécessité de collaborer avec les forces de défense et de sécurité.De l’avis du docteur Rachid Dramane, représentant du centre Parlementaire canadien, les résultats escomptés de cette rencontre sont: d’abord de renforcer le leadership, la responsabilité des différentes commissions de l’Assemblée nationale; d’améliorer leurs performances dans la conduite de leurs différentes missions et de renforcer la volonté politique de l’Assemblée nationale. Le 5ème vice président de l’Assemblée nationaleAbdoulaye Moosé déplorera l’insuffisance et l’inadéquation des mécanismes de lutte contre le terrorisme; d’où la nécessité d’en chercher de plus pertinents.

Firmin OUATTARA



63
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ces affaires qui n’arrangent pas le président Roch Kaboré

C'est aujourd'hui mercredi 26 février qu'une quarantaine d'organisations syndicales va se réunir à partir de 15 heures pour définir la conduite à tenir f...

26/02/2020

Application de l’IUTS, c’est plutôt une question d’opportunité

L'application de l'Impôt unique sur les traitements et salaires des agents du public va continuer de rythmer le climat social au Faso. Jusqu'à ce que... ...

25/02/2020

Les Bobolais veulent leur hôpital «chinois»

Après le rétablissement de la relation diplomatique, en mai 2018, le Burkina Faso et la République populaire de Chine œuvrent de façon inlassable pour le...

21/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





23:12:40