« African international soccer football » : Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso sur le site

16/04/2019
00:00

Le 10 avril 2019, le Centre de formation de football «African International Soccer Accademy» a accueilli le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou. Il y est allé pour constater «de visu», les installations du centre. Il s’en est suivi un tête-à-tête avec le promoteur Tasséré Kindo.

La ville de Bobo-Dioulasso, capitale du sport burkinabè en général et en particulier du football, a vu l’effectif de ses centres de formation croître, avec notamment la naissance de «African International Soccer Accademy». C’est un centre de formation de football et d’études créé le 15 septembre 2018 et fonctionnant sous le mode internat. Le centre a reçu sur ses installations un pensionnaire d’un jour en la personne de Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso. Après avoir fait le tour des lieux, le promoteur Tasséré Kindoa, eu un entretien avec Bourahima Sanou au cours duquel il n’a pas manqué de faire savoir «qu’un tel projet est la concrétisation d’un rêve d’enfance. Au fil du temps, la constatation du manque de compétitivité des petites catégories dans le championnat de football burkinabè n’a fait que me conforter à ouvrir ce centre».Il espère que son initiative pourra apporter un plus au sport Burkinabè. Il a également confié que dans les jours à venir, on assistera, si tout va bien, à l’ouverture d’un autre centre de formation à Ziniaré.

Et Bourahima Sanou de témoigner de ses soutien et encouragements au promoteur. Une telle réalisation, selon lui, est salutaire car, «Tasséré Kindo est en train d’entreprendre ce que la commune aurait dû réaliser il y a belle lurette, afin de redorer le blason du football bobolais et par ricochet, celui burkinabè». Projet déjà exécuté, «nous ne pouvons que l’accompagner» à atteindre les sommets du football burkinabè avec ses pensionnaires, et même aller au-delà des frontières du pays», martèle-t-il. Bourahima Sanou s’engage donc personnellement et au nom du conseil municipal, en fonction des doléances du promoteur, à l’accompagner dans la mesure des moyens disponibles. Pour ce faire, Tasséré sera reçu en audience par le maire de la commune de Bobo-Dioulasso avec pour objet, l’avenir de ce centre de formation. Des mots d’encouragements de la part de Bourahima Sanou à l’endroit des pensionnaires du centre sont venus clore cette visite hautement appréciée des deux parties.

Notons par ailleurs que ce centre de formation de football abrite en son sein 50 pensionnaires, qui sont totalement pris en charge par la direction du centre. Et le promoteur Tasséré Kindo, lui-même footballeur professionnel, ex-sociétaire de Pescara en Italie, a un contrat imminent avec un club français.

Abdoul Karim SANON



127
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Barrage de Samendéni, l’eau et le poisson ne suffisent pas

Le grand Ouest a enfin eu son premier grand barrage. C'est celui de Samendéni dont l'inauguration a eu lieu ce samedi 30 novembre par le chef de l'Etat...

05/12/2019

Gouvernement/syndicats, reprenez et discutez franchement

C'est une bonne chose de savoir que sur initiative du Premier ministre, le dialogue gouvernement/partenaires sociaux pourrait reprendre avant la fin de...

04/12/2019

Armée française au Burkina, Alpha Barry a dit la vérité

Les Burkinabè veulent qu'on leur dise tout, sauf la vérité. Et pourtant, ils revendiquent la même vérité! C'est incompréhensible et paradoxal ! A la li...

03/12/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:02:46