Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Art et culture : « Simply the best » 2019, c’est pour bientôt !

30/04/2019
00:00

La troisième édition du concours chorégraphique solo, dénommé «Simply the best» est prévue du 7 au 11 mai prochain à Bobo-Dioulasso. L’information a été donnée ce jeudi 25 avril 2019 par Serge Aimé Coulibaly, directeur artistique de l’association ANKATA. Au cours de la conférence de presse, animée par l’Institut français.

«Organiser un concours de danse où tous les jeunes créateurs en danse peuvent postuler pour être sélectionnés». C’est possible au Burkina Faso et plus précisément dans la capitale culturelle du pays, Bobo-Dioulasso, grâce au concours «simply the best». Initiée en 2015 par le chorégraphe Serge Aimé Coulibaly, «simply the best» a consacré sa première édition à la promotion des talents au niveau national. Avant d’élargir la compétition à l’Afrique de l’Ouest lors de la deuxième édition. La troisième édition s’ouvre à tous les talents du continent africain. C’est ce qui explique la transformation de la dénomination «simply the best» à «Africa simply the best». Afin d’intégrer une démarche innovante en termes de visibilité et de rencontre entre jeunes créateurs de divers horizons. C’est sur le thème: «les enjeux de la création contemporaine face au développement de nos villes» que cette biennale de la promotion de la création artistique en danse se tiendra à Bobo-Dioulasso. Selon le directeur artistique, Aimé Serge Coulibaly «40 dossiers ont été sélectionnés pour la compétition». A l’issue de laquelle, ceux de «14 jeunes créateurs de 9 pays du continent ont été retenus». Il s’agit du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mozambique, du Cameroun, du Nigéria, du Bénin, du Togo, du Maroc et de l’Afrique du Sud. Cette année, le comité d’organisation veut promouvoir la visibilité des talents au plan continental. C’est pourquoi, en plus de primerles trois meilleurs lauréats avec des prix allant de 500 000 FCFA à 1 000 000 FCFA, il prévoit leur trouver des places sur le marché international. Une tournée internationale est même possible avec 15 dates pour le premier lauréat. Le plus jeune talent aura également un prix. Les trophées des lauréats seront décernés sous l’appellation«Acogny», pour rendre hommage à Germaine Acogny, pour les efforts consentis dans la promotion des danses africaines.

Fatimata BELEM



49
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Après Naaba Sonré du Boussouma, c’est le Kupiendieli du Gulmu

Ils avaient plusieurs points en commun. D'abord, ils sont tous rois. Tous les deux trente-unième de leur lignée. L'un du Boussouma, l'autre du Gulmu. I...

19/08/2019

Gouvernement/Syndicats, l’échauffement en attendant la rentrée

Au cours d'une conférence de presse ce mardi 13 août 2019, l'Unité d'action syndicale (UAS) a taclé le gouvernement en le traitant de « méprisant » et ...

16/08/2019

Ce qui s’est passé à Youga est extrêmement grave

Suite à la mort d'une personne étrangère sur laquelle un vigile aurait tiré dans l'enceinte de la mine d'or de Youga, des populations énervées n'ont pa...

14/08/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:58:53