Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Remise à plat des rémunérations des agents publics, ce sera après !

30/04/2019
00:00

La rencontre de restitution des travaux de mise en œuvre sur la conférence nationale pour la rémunération des salaires des agents publics, qui était prévue pour ce mardi 30 avril a été reportée. A une date ultérieure. L’annonce a été faite hier Lundi 29 avril par le gouvernement. Officiellement, les raisons n’ont pas été expliquées. Ce qu’on peut dire est que l’intersyndical des magistrats du Burkina a écrit au gouvernement pour dire que les hommes en robes noires ne se sentent pas concernés par cette rencontre, et par ricochet par la remise à plat des rémunérations des agents publics. En outre, au sortir de l’octroi d’une prime d’encouragement aux agents du ministère de l’Economie et des Finances après leur mouvement d’humeur de plusieurs mois, il paraissait hasardeux de tenir une telle rencontre. Mieux, les syndicats des enseignants, à travers leur Coordination nationale des syndicats de l’éducation boycottent en ce moment les activités pédagogiques. Pour des raisons de revalorisation de la fonction enseignante. Comme on le voit, beaucoup de raisons existent pour que cette rencontre n’ait pas lieu à la date indiquée. Ce qu’il faut se poser comme question est celle de savoir si elle aura lieu un jour et si elle atteindra les objectifs voulus par le gouvernement.

En effet, à l’évidence, la remise à plat des rémunérations des agents publics ne devrait pas être une occasion pour diminuer les salaires. Au contraire, elle vient pour corriger les inégalités entre les salaires les plus élevés et ceux qui sont plus bas, en rehaussant ces derniers. A ce titre, aucune organisation syndicale ne devrait boycotter ou s’opposer à une rencontre liée à la remise à plat des rémunérations des agents publics. Certainement que tel ne sera pas le cas et c’est ce qui explique la réticence de certains syndicats ou groupes de syndicats. C’est dire que si l’on n’y prend garde, cette opération risque de ne plus avoir lieu. Au cas, où elle le sera, elle risque d’être dépouillée de ses premiers objectifs. Ce qui sera dommage!

Au Burkina Faso, les inégalités salariales, parfois entre des agents travaillant dans le même ministère avec les mêmes diplômes et même parfois dans les mêmes fonctions sont telles que ça révolte. Qu’on le veuille aujourd’hui ou non, tôt ou tard, c’est une question qu’il faudra résoudre!

Que ce soit maintenant ou pas, on dira un jour que le président Roch Marc Christian Kaboré, sous son régime, a posé le problème. Même si les solutions attendues ne sont pas arrivées. Mais c’est cela aussi l’audace. De poser les problèmes quand bien même on n’a pas la solution, immédiatement. Tous les travailleurs ont leurs importances respectives dans la fonction qu’ils occupent. Ils doivent bénéficier, même si cela ne peut être égalitairement, du minimum de conditions à même d’être efficaces. Ici, on laisse croire qu’il revient au gouvernement de se débrouiller. Chacun, bien entendu, préserve ses acquis. Comment donc trouver une solution définitive? La réflexion se poursuit, certainement.

Dabaoué Audrianne KANI



67
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Après Naaba Sonré du Boussouma, c’est le Kupiendieli du Gulmu

Ils avaient plusieurs points en commun. D'abord, ils sont tous rois. Tous les deux trente-unième de leur lignée. L'un du Boussouma, l'autre du Gulmu. I...

19/08/2019

Gouvernement/Syndicats, l’échauffement en attendant la rentrée

Au cours d'une conférence de presse ce mardi 13 août 2019, l'Unité d'action syndicale (UAS) a taclé le gouvernement en le traitant de « méprisant » et ...

16/08/2019

Ce qui s’est passé à Youga est extrêmement grave

Suite à la mort d'une personne étrangère sur laquelle un vigile aurait tiré dans l'enceinte de la mine d'or de Youga, des populations énervées n'ont pa...

14/08/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





00:53:22