Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


MORALE : L’envie : « feu dévastateur » de l’humanité !

14/05/2019
00:00

Parmi les plus importants facteurs contribuant au progrès et au succès, figure l’art de se faire aimer. Quiconque peut régner sur son cœur par sa bienveillance et ses qualités élevées pourra jouir de leurs aides et gardera en main les atouts nécessaires pour une réussite permanente.

Les gens de bien sont comme une lumière pour la société. Ils en sont les pionniers, et leur noble nature influe profondément sur sa formation morale.

Quant à l’envie, elle est par sa face hideuse, aux antipodes des belles qualités et des grandes vertus qu’elle voue à l’anéantissement; et elle fait écran entre individus. Elle ne permet à personne de se faire une place respectable dans le cœur des gens et empêche «l’astre de l’amitié» de briller. Par conséquent, l’envie sape les sentiments de solidarité et d’entraide.

En manifestant son vil caractère par la parole ou par les actes, l’envieux se trahit et s’attire la réprobation et la haine de tous. L’angoisse lisible sur son visage et la tristesse profonde qui couve dans son cœur, exercent une contrainte sur son âme, qui brûle sans répit. Il est évident que le jaloux en proie aux tourments, n’aura jamais un instant de repos, car contrairement à ses illusions, les faveurs célestes s’avèrent illimitées, et de ce fait son âme est rongée par toutes sortes de ressentiments. La jalousie est comme une tempête déchainée qui déracine l’arbre de la vertu, et balaie tout scrupule retenant l’accomplissement d’un crime.

Selon le savant allemand Schopenhauer:«l’envie est le plus dangereux des sentiments humains. Il faut donc voir en lui l’ennemi le plus irréductible sur la voie du bonheur, et s’efforcer de le repousser en le rejetant sans ménagement.

Quand elle fait irruption, des querelles de toutes sortes surgissent!

Chacun devient un obstacle au bonheur et à l’épanouissement d’autrui; au lieu de se compléter mutuellement, et améliorer harmonieusement leur vivre-ensemble.

La malveillance réciproque, quand elle régit les rapports sociaux, rendra vaines toutes tentatives de reforme, et minera l’esprit de discipline, de calme, de sécurité qui conduiront nécessairement à la décadence totale. Tel semble être le cas de l’Afrique, avec ces gouvernants et opposants irresponsables, qui ne pensent qu’à leurs seuls intérêts.

Quand Caïn vit que le Sacrifice d’Abel était accepté tandis que la Divinité avait refusé le sein, il fut pris d’une telle jalousie qu’il décida de tuer son fière. Il l’assassina en toute traitrise. L’envie et la haine avaient endurci son cœur, et tué en lui tout sentiment de la fraternité. Caïn asséna un coup de pierre sur la tête d’Abel et fit couler son sang sacré, pour la seule raison qu’il ait été pur. Le monde jusque là calme, fut témoin de la première victime de l’envie et du premier homicide causé par un fils d’Adam.

Sa haine assouvie, Caïn fut pris de remords; toutefois vains, car il en souffrit physiquement et moralement, jusqu'à ses derniers jours.

Si Caïn avait perçu avec justesse la réalité des choses, il aurait dû chercher à comprendre pourquoi son sacrifice n’avait pas reçu l’onction divine.

Alexis Carrel disait:« C’est l’envie qui est responsable de notre stérilité. Car c’est elle qui a tari la source des fruits des progrès des peuples civilisés et les a privés d’accéder à la plénitude d’un bonheur tant espéré.

Pour la même raison, tous ceux qui ont les potentialités pour guider un jour leurs peuples sont éliminés».

La plupart des crimes qui sont accomplis aujourd’hui à différents niveaux de nos sociétés africaines et qui s’accompagnent de toutes sortes de violences procède de l’envie.

Cela peut se constater par un examen approfondi de chaque cas. «Ne convoitez pas ce que Dieu a donné en excellence à quelques-uns d’entre vous sur les autres!» a-t-il été dit et écrit.

Gadjéri SANGARE

 

 



19
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Après Naaba Sonré du Boussouma, c’est le Kupiendieli du Gulmu

Ils avaient plusieurs points en commun. D'abord, ils sont tous rois. Tous les deux trente-unième de leur lignée. L'un du Boussouma, l'autre du Gulmu. I...

19/08/2019

Gouvernement/Syndicats, l’échauffement en attendant la rentrée

Au cours d'une conférence de presse ce mardi 13 août 2019, l'Unité d'action syndicale (UAS) a taclé le gouvernement en le traitant de « méprisant » et ...

16/08/2019

Ce qui s’est passé à Youga est extrêmement grave

Suite à la mort d'une personne étrangère sur laquelle un vigile aurait tiré dans l'enceinte de la mine d'or de Youga, des populations énervées n'ont pa...

14/08/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:14:59