Cri de cœur d'un Agent de Santé de Base Communautaire (ASBC) : Soumaïla Yao, agent du CSPS de Labola. Province de la Comoé.

24/05/2019
00:00

Soumaïla Yao ASBC : «Recrutés en 2016 sous l'arrêté ministériel du conseil national de la transition comme ASBC, nous avons pris fonction en octobre 2016 dans la salle de réunion de la mairie de Tiéfora, en présence du maire de Tiéfora et de quelques infirmiers chefs de postes. En tant que ASBC du CSPS de Labola et pour le compte du village de Labola Sankrala. Tout en reconnaissant que nous remplissons les conditions de recrutement dudit arrêté ministériel, le gouvernement nous a fait comprendre que tout ASBC doit cependant bénéficier de: une motivation mensuelle de 20000FCFA par mois; un moyen de déplacement (vélo), avec des pièces de rechange ; un téléphone portable avec une puce orange flotte; un kit médical composé de comprimés (paracétamol, arthémeter... et bien d'autres) pour un marketing. Mais au niveau de notre district sanitaire de Banfora, nous ASBC, avons reçu comme matériel venant de la part du gouvernement : une puce orange sans le portable; un kit médical sans comprimés; la motivation de 20000FCFA n'est plus mensuelle. Depuis notre prise de service jusqu'à nos jours, on a reçu 21 mois de motivations gérées de façon anarchique (1er versement juin 2017 avec mois de motivation, 2èmeversement novembre 2017 avec 5 mois de motivation, 3ème versement mai 2018 avec 6 mois de motivation, 4ème versement janvier 2019 avec 7 mois de motivation) et pas de moyen de déplacement. Sur le fait que cette gestion ne soit plus mensuelle, aucune information ne nous a été donnée par notre hiérarchie. Si bien que dans nos calculs, nous nous retrouvons avec plus d'un an d'arriérés de motivation mensuelle et pire, sans moyens de déplacement. Depuis, nous n'avons pas de suite favorable quand bien même nous avons exposé le problème à la hiérarchie. Avec ce mauvais traitement à notre égard, nous avons du mal à jouer pleinement notre rôle et cela joue négativement sur certaines activités sanitaires et nous qualifions comme une exploitation humaine, parce qu'on nous prive de certaines activités personnelles tout en sachant que nous usons du matériel (propres moyens de déplacement pour les activités du CSPS), et des finances (nous dépensons financièrement pour entretenir nos engins pour les différentes campagnes de vaccination et autres). Comment peut-on avoir une santé parfaite et de la réussite avec certaines campagnes (PEV,etc..) au sein de la population si nous ASBC, n'ont pas notre dû (motivation) et sommes privés de moyens de communication (des puces sans portables) et pas de comprimés pour nos soins personnels. Lors d'une assemblée générale au CSPS de Labola au mois d'avril 2019, un agent de santé en service au district nous à fait comprendre que nous sommes les ASBC de Roch et qu’on a eu des puces avec des motivations mensuelles; donc pas question qu'il y ait des failles à notre niveau. Référons nous un peu au recrutement des ASBC au Burkina Faso, je pense que ceux qui seraient en échec de cette politique sanitaire ce sont bel et bien des individus comme cet agent. En somme, ce SOS est aussi le nôtre car nous sommes aussi pour la plupart, des pères de famille.

Besseri OUATTARA/Labola



230
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Pascal Zaida et le MPCRN, les signes d’une douce rupture

Décidément, les choses ne collent pas au sein du Mouvement pour le plaidoyer, la cohésion sociale et la réconciliation nationale (MPCRN) que dirige Safia...

14/02/2020

S’il veut discuter avec des djihadistes, laissez-le discuter !

Il faut tout de suite donner raison au président malien, Ibrahim Boubacar Keïta qui a choisi, entre autres moyens de lutte contre le terrorisme, de dis...

13/02/2020

Quand vont-ils retourner chez eux, ces déplacés internes ?

La question des déplacés internes est suffisamment sérieuse. Quand on voit des milliers de personnes, fuir des localités où elles sont nées et grandi, ...

12/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





23:05:45