Modernisation de l’état civil : Le «Icivil», la nouvelle solution intégrée

La technologie au profit des agents et officiers de l’état civil ainsi que des agents de santé.

Maxime Bouda, Directeur général de la modernisation de l’état civil

Le «Icivil» est une méthode biométrique d’enregistrement et de délivrance de document pour accélérer les efforts et renforcer l’accès au service de l’état civil. C’est un processus qui entre dans le cadre de la modernisation de l’état civil. En effet le gouvernement burkinabè, pour diminuer le risque d’apatridie surtout dans la région du Sahel qui comptabilise plus de 30 % des naissances non déclarées au niveau de l’état civil, a mis en place cette alternative innovante qui est le «Icivil». Il a pour objectif de moderniser l’état civil dans son ensemble par sa qualité, sa fiabilité et sa rapidité. Cette solution prend en compte la déclaration du fait de l’état civil, l’enregistrement et la délivrance de l’acte de naissance.

Le Directeur général de la modernisation de l’état civil, Maxime BOUDA a précisé que la solution technologique est basée sur le téléphone portable (smartphone) qui permet d’enregistrer immédiatement les naissances dans les centres de santé et l’information est envoyée via un message au serveur central. Aussi, à partir de cet instant, tous les agents officiels d’état civil habilités peuvent faire l’extraction des actes d’état civil. Par ailleurs, le «Icivil», est une avancée technologique qui permettra à l’état civil d’être plus performant, robuste et de pouvoir répondre efficacement à sa vocation.  Toutefois, en dépit de l’élaboration d’une stratégie nationale de l’état civil, des insuffisances demeurent. Il s’agit entre autres, de la méconnaissance des procédures et des délais d’enregistrement de fait d’état civil par les populations, l’insuffisance des ressources humaines qualifiées et l’inadaptation de la technique de  collecte des statistiques.

Awa Cécile BANGARE (Stagiaire)

Fermer le menu
mi, eleifend dolor. ut risus venenatis at felis risus.