Violences USCO- USY : Le stade de Banfora suspendu pour 5 matchs

Les violences survenues au stade Régional de Banfora contre les joueurs de l’USY lors de la 9ème Journée du championnat national de D2 a occasionné la suspension dudit stade par la Ligue de football professionnelle. En plus de la suspension du stade, l’USCO écope d’autres sanctions.

Ces comportements ne sont pas tolérés dans nos stades

Joué au stade régional de Banfora le dimanche 03 janvier 2021, le match comptant pour la deuxième division entre les unionistes de la Comoé et l’Union sportive du Yatenga (USY) s’est terminé en queue de poisson. Les investigations de le Ligue de football professionnelle ont relevé que le match a été dès la 46ème minute de jeu sans reprise lorsque l’arbitre a constaté que l’USY n’avait que six joueurs sur le terrain. Un nombre du aux blessures dont ont été victimes certains joueurs suite à une bagarre provoquée par des supporters de l’USCO qui ont envahi le terrain au cours de la mi-temps.  Ces derniers ont physiquement agressé l’entraineur  des gardiens de buts de l’USY avant de molester  des joueurs qui étaient venus à son secours.  Une bagarre s’en est suivie jusqu’à l’intervention des forces de sécurité. L’arbitre s’est vu obligé d’arrêter définitivement la partie conformément à l’article 23 du Règlement du championnat national de D2 de  saison 2020-2021. Suite à ces incidents la Ligue de football professionnel a infligé des sanctions aux unionistes de la Comoé afin qu’elles servent de leçon à ses supporters. Ainsi, l’USCO perd le match par pénalité sur le score de 0 but à 1 en faveur de l’USY,  doit payer une amende de 100 000 FCFA, suspendu pour 5 matchs à domicile dont deux avec sursis, condamné au remboursement des frais médicaux occasionnés par les soins apportés aux joueurs et encadreurs agressés. L’USCO doit également communiquer l’identité complète des agresseurs pours des sanctions disciplinaires avant la fin de la période de suspension.

    Besseri Frédéric Ouattara/Banfora

 

Fermer le menu
eget leo vulputate, consequat. Donec libero