Tour du Faso 2021 : Les Burkinabè toujours en quête du maillot jaune

La 5ème étape du Tour du Faso, Loumbila-Kaya longue de 100,5 km courue ce mardi 02 novembre a été remportée par l’Allemand Daniel Bilchlmann de l’équipe Suisse KOS. En 2 h 49mn 03s soit une vitesse moyenne de 49,03km/h.

On peut le dire tout net, chaque étape du 33ème Tour du Faso à son vainqueur. Après l’étape Laye – Ouahigouya qui a été remportée par la Côte d’ivoire grâce à son cycliste Issiaka Cissé, c’est l’Allemand Daniel Bilchlmann de l’équipe Suisse KOS qui a franchi en premier la ligne à l’arrivée à Kaya.  Vainqueur du Tour du Faso en 2009, il offre ainsi la première victoire d’étape à la Suisse qui s’était jusque-là contentée d’une seconde place à ce Tour.

Le maillot jaune reste toujours la propriété du Belge Wouters Rutger. Le premier Burkinabè, Paul Daumond est arrivé 3ème dans cette course. Il se contente du maillot du plus jeune coureur. C’est à 8 h 45 que les 72 coureurs ont pris le départ à Loumbila. Après cinq minutes de course, trois coureurs, composé du Marocain Khafi Oussama, Mansouri Hamza et de Paul Duamont réussissent une première tentative d’échappée mais rapidement rattrapée par le reste du peloton.

A la sortie de Ziniaré, Wounter Rutger (maillot jaune), Artuce Tella (CMR), Kunz Dominic (KOS/Suisse), De Boes Timmy (TFM/Belgique), Abou Sanogo (Côte d’Ivoire), Benedix Anton (EMW/Allemagne), Sodjede Richardo (Benin) réussissent une échappée de près de 23 secondes réduit à 19s. Elle sera finalement annulée à l’entrée de Korsimoro à 60,200km de l’arrivée. Le premier sprint intermédiaire à Ziniaré a été remporté par Bachirou Nikiema du Burkina suivi de son coéquipier Mathias Sorgho et de l’Algérien Merdi Ahymane. Le 2e sprint intermédiaire à Korsimoro (60,2km) a été remporté par Bachirou Nikièma (Burkina Faso), suivi de l’Algérien Hamza Yacine et de l’Allemand Benedix Anton.

A l’arrivée à Kaya, le peloton est victime d’une chute. Mais les informations sont rassurantes pour le meilleur des Burkinabè Souleymane Koné victime de blessure et évacué au même titre que quatre autres coureurs. Il y a de l’espoir qu’il reprenne la compétition, si l’on en croit la cellule communication du 33ème Tour du Faso.

Ousmane TRAORE, sur la route du Tour

Fermer le menu
sed Praesent luctus dolor. id, in accumsan venenatis justo libero. ut vulputate,