Au palais de justice : Une proxénète mise en liberté faute d’interprète

Une femme de nationalité nigériane nommée M.Z est poursuivie pour des faits de proxénétisme à Bobo-Dioulasso. Elle a été mise en liberté provisoire pour trouver un interprète anglophone.

Les faits se sont déroulés dans la ville de Bobo-Dioulasso. En effet, M.Z d’origine nigériane est poursuivie pour des faits de proxénétisme. Au Burkina Faso, la prostitution en elle-même n’est pas punie, mais le proxénétisme est puni par la loi pénale. Il se trouve que M.Z s’exprime uniquement en Anglais. Elle est poursuivie devant le tribunal correctionnel pour le fait d’avoir favorisé, aidé sciemment la prostitution d’autrui pour en tirer un profit financier. Son dossier est renvoyé à plusieurs reprises pour défaut d’interprète anglophone. A l’audience de lundi 12 juillet 2021, le procureur demande le renvoi du dossier à une date ultérieure avec une liberté provisoire de M.Z en attendant de trouver un interprète anglophone pour juger cette affaire. Le tribunal a finalement renvoyé le dossier sine die décidant ainsi de la mise en liberté provisoire de M.Z, le temps de trouver un interprète anglophone. (Affaire à suivre).

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
venenatis nunc ut mattis efficitur. felis porta.