CAN Junior Mauritanie 2021 : Qualifié en quart de finale le Burkina jouera l’Ouganda

En dernier match de poule dans le groupe ‘’B’’, les Etalons juniors se sont imposés sur un score étriqué de 1 but à 0. Un match qui s’est difficilement dessiné pour les protégés du coach Oscar Barro. Mais l’aspect positif de cette rencontre, c’est la montée en puissance de l’équipe Burkinabè qui termine en force les matchs de groupe avec un nul et deux victoires.

La joie des Etalons juniors après leur qualification en quart de finale

Même s’il y a encore des aspects à corriger dans le jeu d’ensemble pour un plus meilleur rendement, on notera que les Etalons juniors sont montés en puissance à cette CAN de leur catégorie. Entamant la compétition avec un match nul contre la Tunisie, Oscar Barro et ses joueurs vont sortir haut les mains dans les phases de groupe en signant deux victoires respectivement contre la Centrafrique et la Namibie.  Si dans la production générale du groupe Oscar Barro est bien satisfait de sa défense avec un axe central toujours impérial à savoir la paire Moustapha Yashir Ouédraogo et Nasser Yacouba Djiga et son milieu de terrain avec Roland Sanou et Yves Clovis Ouédraogo, l’attaque et les couloirs sont à revoir notamment le côté gauche. Oscar Barro a essayé  deux joueurs. Nagoro Dao lors du premier match contre la Tunisie et pour les deux autres matches contre la Centrafrique et la Namibie, il a préféré Karamoko Bamba.  Sur le côté  droit Eric Chardey enchaîne le bon et le moins au fur des matches.

Le Burkina a gagné ce match contre la Namibie à l’usure

Au niveau du bastion offensif, Oscar Barro sait bien qu’il à besoin de faire quelques réglages pour que ce secteur puisse avoir une stabilité pour la suite de la compétition.

Jean Fiacre Botué Kouamé, un vrai renard des surfaces

Déjà le Burkina Faso peut se réjouir avec le retour en compétition de son buteur et meilleur joueur du tournoi UFOA B  Jean Fiacre Botué Kouamé. Un vrai renard des surfaces qui s’est signalé à la fin du match contre la Namibie en inscrivant l’unique but de la partie. Malgré  tout, le jeune attaquant estime qu’il n’a pas encore atteint sa vitesse de croisières. « J’ai pris la compétition en marche, je dois encore travailler avec le préparateur physique pour être au top de ma forme ». Avant les quarts de finale, l’encadrement des Etalons juniors insistera sur la récupération. Et comme le dit le superviseur général des équipes nationales Kamou Malo « une bonne récupération permettra aux jeunes de bien entamer les quarts de finale ». Il faudra donc à Oscar Barro et à ses joueurs de corriger les lacunes défensives et offensives constatées lors des phases de groupe. Il leur faut récupérer des éléments importants comme Joffrey Nino Bazié  qui se plaignait de maux de dos lors du match contre la Namibie. Ce qui a justifié son remplacement. Il doit beaucoup insisté sur le jeu dans les couloirs pour plus d’efficacité aussi bien défensive qu’offensive. En terminant premier du groupe B, les Etalons juniors auront comme adversaire en quart de finale l’Ouganda deuxième du groupe A. Un autre palier que les Etalons juniors devront aborder avec beaucoup de confiance, d’envie et de détermination.

Firmin OUATTARA

Envoyé spécial à Nouakchott

Fermer le menu
ipsum felis lectus dictum odio tempus consectetur nunc Praesent sed Praesent