Commune de Bobo : Thomas Sankara va devoir attendre

Les travaux de réhabilitation de la place arabo-burkinabé appelé « rond-point Blaise-Kadhafi », rebaptisée « place Thomas Sankara », avancent bien. Une statue du père de la Révolution burkinabè était prévue de se dresser fièrement en ce lieu. Mais pour l’heure, la statue devra attendre.

La place arabo-burkinabé appelé « rond-point Blaise-Kadhafi », actuelle rond-point Thomas Sankara, présente un tout nouveau visage. Ce qui manque en ce lieu, c’est la statue de Thomas Sankara qui pourtant, était prévue d’y être. Cette situation s’explique, à en croire Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso, lors de la quatrième session du Conseil municipal, qui s’est ouverte le 20 octobre 2021.

A l’entendre, sa proposition du report de l’érection de la statue se justifie. Il s’agit selon le bourgmestre de la ville de Sya d’une mauvaise appréciation du budget alloué à la confection de ladite statue. Dit-il, ce sont 20 millions FCFA qui étaient prévus à cet effet. Mais après avoir lancé les appels à propositions pour la réalisation de la statue, la commune s’est rendu compte qu’il fallait au minimum 130 millions FCFA. En attendant donc, Bourahima Sanou propose au Conseil municipal qu’une grille de protection, qui portera des effigies lumineuses de Thomas Sankara soit construite au niveau du rond-point en question.

Une action temporaire en attendant de pouvoir mobiliser les fonds nécessaires à la réalisation de la statue.

Notons que c’est en sa dernière session de l’année 2020, tenue le lundi 21 décembre 2020 que le Conseil municipal de Bobo-Dioulasso a rebaptisé la place de l’amitié arabo-burkinabé (rond-point Blaise et Kadhafi), rond-point Thomas Sankara.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Nadège OUEDRAOGO/Stagiaire

Fermer le menu
sit commodo ut consequat. suscipit mi, amet,