École Diarradougou : Des attestations aux meilleurs enseignants

Ce sont au total 10 enseignants de la CEB Bobo 1 qui ont été récompensés au vu des résultats de leur travail au cour de l’année scolaire 2019-2020. Cela, le maire de l’arrondissement N° 1 de la commune de Bobo-Dioulasso, Ousmane Coulibaly, lors de la cérémonie de montée des couleurs,  lundi 1er mars 2021 à l’école Diarradougou.

Photo de famille avec les bénéficiaires

 

A l’occasion, une attestation est décernée à chaque enseignant qui s’est fait remarquer par le travail bien fait. En plus des attestations, des drapeaux du Burkina Faso, ont été offerts aux 19 écoles que compte la Circoncision d’éducation de base (CEB) Bobo 1. Pour l’inspecteur chef de la CEB Bobo 1, cette récompense vient à point nommé, car elle encouragera les enseignants à redoubler d’effort dans la quête permanente de l’excellence. « Le geste de l’autorité communale nous va droit au cœur. En plus des attestations de reconnaissance décernées à nos meilleurs instituteurs, nos élèves ont bénéficié de la montée des couleurs qui est un acte civique. Cela nous interpelle en tant qu’acteurs de l’éducation,  d’instruire à nos enfants des valeurs civiques et morales dans le souci de former des hommes et des femmes responsables. Nous avons reçu des drapeaux dans ce sens. Nous avons saisi l’occasion pour présenter au maire quelques difficultés liées à nos infrastructures. Il a promis de revenir avec des solutions. Cela nous va droit au cœur. Nos sincères remerciements vont au maire et à tout son staff pour avoir pensé à nous», déclare Gwowill Kambou, chef CEB bobo 1. Pour le maire Ousmane Coulibaly, « Nous sommes venus assister nos frères et collaborateurs de l’école Diarradougou pour la montée des couleurs qui est un acte citoyen. Nous avons saisi l’occasion pour honorer les enseignants les plus méritants en leur décernant des attestations de reconnaissance. Nous avons aussi fait dons de 19 drapeaux aux différentes écoles, pour que nos enfants puissent continuer à être éduqués en matière de civisme et de cohésion sociale. Nous avons aussi reçu des doléances sur l’état de la charpente de la toiture de l’école Diarradougou A. En concertation avec les autres acteurs du domaine, nous allons y apporter des solutions».

Aymeric KANI 

 

Fermer le menu
ante. Praesent ut vulputate, venenatis libero mi,