Elections couplées de 2020 : Les Dédoulais ont voté dans le calme

Les électeurs de Dédougou étaient dans les urnes le  22 novembre dans le cadre des élections couplées. Le constat dans quelques bureaux de montre l’effectivité du scrutin dans la cité du Bankuy.  

Il est 6h00! Nous sommes à la gare routière de Dédougou qui abrite 4 bureaux de vote ce 22 novembre 2020. A l’ouverture des bureaux de vote, quelques électeurs sont déjà au rendez vous pour accomplir leur devoir citoyen. Au bureau de vote n° 4, Djédé Diallo un électeur qui vient de sortir des urnes  après une assistance des membres dudit bureau de vote nous confie ceci : « Je ne sais pas comment voté ils m’ont expliqué et j’ai voté ». Pour lui, c’est une  fierté  d’accomplir son devoir civique et cela contribuera au développement du pays.  Après quelques minutes de constat, nous mettons le cap sur les « écoles centre » précisément à « l’école centre A » Là, l’affluence est moins qu’à la gare routière. Dans les rangs devant le bureau de vote n° 1, le Professeur Stanislas Ouaro et le gouverneur de la région Edgard Sié Sou sont venus accomplir leur devoir civique.  Au fur et à mesure, les électeurs affluent devant ces bureaux de vote. Dans les bureaux de vote du CELPAC, de la chapelle du secteur 1 en passant par l’école grand Forakuy (qui abrite 5 bureaux de vote) à la police municipal et la SONAGES jusqu’à l’école A de Moundasso, l’affluence  et l’ambiance en cette matinée électorale varie d’un site à un autre. Le constat dans ces bureaux de vote montre sa tenue effective dans la ville de Dédougou. Cependant quelques difficultés d’ordre matériel ont été évoquées  dans  certains  bureaux de vote. « On a pu trouver des solutions pour  louer des chaises et tables pour les déposer dans les bureaux de vote ou y avait rien », a indiqué David Zawa président de la CEPI du Mouhoun ». Pour lui, nonobstant ces quelques difficultés le scrutin se déroule normalement. La commune de Dédougou compte  126 bureaux de vote et  373 bureaux dans la province. 108 691 électeurs sont inscrits  pour la province du Mouhoun. En rappel, 4 3 partis sont en lice pour les législatives. Ces élections couplées interviennent dans un contexte marqué par l’insécurité et la crise sanitaire  lié à la Covid 19. On note donc la présence des FDS dans les bureaux de vote et le respect des gestes barrières.

Pr Stanislas Ouaro  directeur provincial de campagne du MPP :

« C’est un sentiment de fierté parce que beaucoup d’observateurs  pensaient pas  que nous allons atteindre ce jour au regard du défis qui s’imposent à notre pays le défis sécuritaire, sanitaire et  aussi la fronde sociale. Aujourd’hui  nous accomplissons notre devoir citoyen pour montrer notre appartenance et notre attachement a la démocratie. Je suis un peu déçu aussi de constater que certains propos préparatoires  d’une crise post électorale sont annoncés ça et la  mais je pense que les burkinabè sont suffisamment responsables  pour comprendre que certains propos sont des insultes faites à certaines parties de la population. Je pense qu’il aura de l’engouement et que le taux de participation devrait être supérieur à celui de 2015 dans notre province ».

Arnaud Lassina LOUGUE

Correspondant

 

Fermer le menu
Nullam ipsum mattis ut vel, sit