Enfants en conflit avec la loi : Des policiers municipaux formés pour mieux les protéger

 La salle des fêtes de la mairie de l’arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso abrite depuis hier mardi 17 novembre l’atelier de formation des agents de la police municipale. Initier par le conseil municipal et l’ONG terre des Hommes, cette formation entre dans le cadre du renforcement des capacités sur les droits des enfants.

Les policiers municipaux formés pour plus de protection des droits juvéniles

La notion de justice juvénile, le rôle de la police municipale dans la protection des enfants en conflit avec la justice, les mesures non privatives des libertés ; la médiation sont entre autres les principales thématiques qui seront développées durant cette session de formation. Il s’agit de mieux instruire la police municipale en matière de droits humains. L’initiative est saluée par la hiérarchie de la police municipale. Selon le commandant de la police municipale de Bobo, Seydou Coulibaly : « cette formation initiée par l’autorité communale et l’ONG terre des hommes vas permettre à la police municipale d’améliorer ses prestations en matière de droits humains particulièrement la protection des droits des enfants en conflit avec la loi. Au mon de toute la police municipale de Bobo-Dioulasso, je tiens à remercier l’ONG terre des Hommes pour avoir pensée à la police municipale pour la première fois». Pour le représentant de l’ONG terre des Hommes, Aboubacar Thombiano par ailleurs conseillé technique de la zone Afrique de l’Ouest dans le cadre du programme accès à la justice, « depuis 2009 l’ONG développe des initiatives à Bobo-Dioulasso en lien avec les mesures non privatives des libertés. Au début de nos activités à Bobo-Dioulasso, nous avons constaté que les enfants qui étaient en contact avec le système judiciaire et particulièrement dans les milieux carcéraux étaient nombreux. Fort heureusement aujourd’hui nous avons un bilan favorable ».

Après avoir livré le message de soutien et d’encouragement de Boureima Sanou maire de la commune de Bobo-Dioulasso, le secrétaire général, Lamine Sawadogo a tenu a encouragé les agents de la police municipale qui prennent part à la formation.

Aymeric KANI

Fermer le menu
ultricies suscipit massa Curabitur Praesent Sed elit. ipsum et, velit, nec vulputate,