Fait de chez nous : Le chef impulsif qui tue son fils

En 72 heures effectivement, le fils du chef meurt par foudroiement. Le chef est dépassé. Il regrette son acte. S’il savait, il n’aurait jamais provoqué la foudre. Mais hélas ! « Si je savais n’a jamais de queue», dit-on. Chef impulsif et autoritaire, Téré a causé la mort de son fils chargé d’interprète à chaque fois qu’il y a une rencontre avec des autorités administratives. Fadouga le fils en question était connu de tous.

Il représentait son papa à plusieurs occasions, compte tenu de son rôle d’interprète. Fadouga était donc devenu un maillon important de la chaîne des collaborateurs autour du chef. Garçon timide et travailleur, son humanisme avait fait de lui une porte d’entrée à la chefferie pour beaucoup de citoyens.

Malheureusement, Téré son papa et chef de la localité avait plus d’amour pour un autre fils, l’enfant de sa jeune femme. Cette dernière ne voulait pas sentir Fadouga. C’est ainsi qu’elle va manipuler le garçon pour qu’il dérobe un bonnet de son papa. Malheureusement pour Fatouga, son papa va provoquer la foudre sans consulter ses enfants. Sa jeune épouse étant à l’origine de cette réaction unilatérale. Le griot de la chefferie et des notables tentent de faire raisonner Téré, mais en vain. « Votre titre de chef ne vous permet plus d’agir impulsivement mon chef. Prenez toujours du recule avant d’agir », lui auraient conseillé son griot et des notables de la chefferie.

Malgré tout, Téré provoque la foudre pour qu’il tue la personne qui a dérobé son bonnet sacré. Car sa femme favorite craignait que Fadouga ne soit l’héritier du trône.

Téré qui appliquait à la lettre les dires de sa jeune femme, est devant le fait accompli. La foudre tue Fadouga exactement comme l’a voulu Téré le chef. Sa jeune femme contente de la mort de Fadouga, versait des larmes de crocodile. Ce qu’elle ignorait, est le fait que la mort de Fadouga n’était pas synonyme d’installation de son fils à elle au trône. Car la mort de Fadouga a été un coup dur pour plusieurs membres de la chefferie. Le manque d’interprète à l’image de Fadouga a négativement joué sur des activités de développement local. Et le fils préféré du chef a refusé de rester auprès de lui. Car il avait pour rêve de vivre aux Etats-Unis (United stade (USA). Un rêve qu’il a pu réaliser grâce à une correspondance des USA.

Il est donc parti de sa famille sans même laisser une adresse. Sa maman qui a induit Fadouga en erreur, quitte aussi Téré le chef. Sous le choc, il est devenu méconnaissable et très nerveux. S’il avait écouté ses notables et son griot, il aurait évité cette situation. Comme quoi, dans l’énervement, abstiens-toi de toute décision. Téré le chef en a tiré leçon, à ses dépens.

Souro DAO/ daosouro@yahoo.fr

Fermer le menu
felis in ipsum mi, accumsan ut dictum diam leo. tempus eget