Fait de chez nous : Le paradoxe d’un cœur qui brûle (suite)

La petite démonstration de danse de David suivie des applaudissements, a retenu l’attention d’autres filles présentes à la soirée. Venues de quartiers lointains, certaines filles sont allées aux nouvelles. D’autres vont même passer par Lizata, pour avoir des renseignements sur David. Chacune veut savoir qui est ce grand danseur et beau garçon ? David est vite informé de ce que des filles s’intéressent à lui.

Très subtile dans la gestion de pareilles situations, il feigne de n’être au courant de rien. Comme pour « gâter » le coin, l’animateur fait suivre le titre Zoblazo (200 %) de l’artiste musicien ivoirien Meiway. David fait un signe de la tête, pour exprimer sa joie d’entendre ce morceau. Car il venait de monter un ballet pour la soirée culturelle de fin d’année 1991 du Lycée Paysan Noir de Banfora. Il connaissait très bien les notes du morceau.

Aux pas sûrs et d’une démarche exceptionnelle, il rejoint la piste de danse. Malgré la forte musique et le grand public, la salle entière est acquise à sa cause. David « décortique » le morceau entier avec des démonstrations bien cohérentes et intéressantes. Des cris de satisfaction couplés de nouveaux applaudissements inondent la salle.

Du coup, des filles ne se maitrisaient plus. Certaines sont déterminées à retenir l’attention de la vedette de la soirée qui n’est autre que David. Consciente que ces nouvelles prétendantes pourraient lui compliquer la tâche, Lizata passe à la vitesse supérieure pour dire de vive voix à David ce qu’elle ressent depuis des années.

Elle profite d’un morceau slow pour avoir une partie de danse avec David. Sans laisser le moindre doute traverser l’esprit d’IB son prétendant, Lizata lui demande l’autorisation de danser avec son ami David. IB n’en trouve pas d’inconvénients. Car la danse moderne n’est pas son fort. Mieux, sa foi religieuse a fait de lui un jeune pas trop « branché ». C’est d’ailleurs ce qui explique le fait que Lizata ne soit pas chaude à être en relations amoureuses avec lui. Lizata tout comme David, a beaucoup évolué en Côte-d’Ivoire. Ils ont tous un goût pour la musique moderne beaucoup développée dans ce pays.

Avec le feu vert d’IB, Lizata invite David sur la piste. D’une forte poitrine et un bassin bien développé, elle se colle à David d’une manière irrésistible. Elle profite de la partie pour chuchoter de temps à autre à l’oreille de David. « D.D, s’il y a un homme qui me donne des nuits blanches sur cette terre, c’est bien toi. Fais-moi plaisir en acceptant de sortir avec moi. Je t’aime et je veux te sentir, chéri ». Lizata n’est pas la seule personne qui appelle David par ce petit nom « D.D ». Le nom de famille de David commence par la lettre « D », tout comme son prénom.

C’est pourquoi plusieurs de ses intimes l’appellent D.D. Lizata est donc allée droit au but pour que David puisse lui donner l’occasion de vivre cet amour qu’elle ressent pour lui. Si Lizata a pu passer son message, David quant à lui n’a pu répondre et le morceau slow est fini.
A suivre….

Souro DAO/daosouro@yahoo.fr/L’Express du Faso

Fermer le menu
sit fringilla massa ante. efficitur. risus