Le Nouveau Temps pour la Démocratie : Une Assemblée générale non achevée

Le Nouveau temps pour la démocratie (NTD) a organisé une Assemblée générale le samedi 26 septembre 2020 au siège du parti à Bobo-Dioulasso. Mais, la presse a été vite expulsée  au début de la rencontre par le président du NTD, Vincent Dabilgou au motif qu’elle n’a pas été invitée à y prendre part. Les journalistes n’ont pas pu s’imprégner de l’ordre du jour ni même obtenu d’interview.

Le présidium au début de la rencontre

L’Assemblée générale du NTD du samedi 26 septembre 2020 s’est tenue dans un climat particulier, car la presse a été expulsée au tout début de la rencontre. L’ordre du jour n’a pas été dévoilé et aucune interview n’a été accordée aux journalistes présents. Dès l’arrivée, les cadres du parti se sont réunis d’abord à huis clos pendant au moins une heure de temps. C’est à la sortie du huis clos que le maire Alain Sanou s’est retiré de la rencontre. Du coup l’atmosphère a changé au siège du parti où se tenait la rencontre, car les militants du parti venus à la rencontre se posaient beaucoup de questions. Ils ne comprennent pas ce qui s’est passé réellement à l’intérieur entre les responsables du parti. Rapidement, les journalistes ont été exclus de la rencontre. Selon un militant croisé à la porte du siège du NTD sous anonymat, « cette rencontre portait sur l’officialisation des listes de députation du parti pour les élections législatives du 22 novembre prochain. Apparemment, ils n’ont pas encore eu un terrain d’entente. Mais, je ne comprends pas pourquoi ils ont expulsé la presse ».

Ben Alassane DAO

Fermer le menu
fringilla id non consectetur vulputate, id massa venenatis, dictum leo