Lutte contre le cancer infantile : Nado Multi Service en fait son cheval de bataille

Il a été organisé le samedi 29 mars 2021 au Conseil régional des Hauts-Bassins à Bobo-Dioulasso une soirée de levée de fonds pour les enfants malades du cancer de l’hôpital Universitaire Souro Sanou de Bobo-Dioulasso.

Selon une étude, il ressort que près de 160.000 enfants meurent chaque année dans le monde pour cause du cancer. C’est dans ce contexte que Nado Multi Services en partenariat avec Action Contre le Cancer Infantile au Burkina (ACCIB) a jugé bon d’organisé cette activité de levée de fonds pour venir en aide à ces enfants. Une activité placée sous le thème : « le cancer des enfants me concerne, vous concerne ». Selon, l’initiatrice de la levée de fonds, Marie Louise Sanou/ Niamba, « depuis que j’ai connu l’association, l’envie d’apporter mon soutien à celle-ci n’a cessé d’effleurer mon esprit et ma décision fut prise cette année.

J’avoue que le milieu sanitaire est différent de mon quotidien. Mais connaissant la présidente de l’association, son sérieux, sa détermination et son engagement sans faille dans cette lutte, m’a amenée aussi à apporter ma petite pierre afin que ces enfants puissent retrouver le sourire ». L’initiatrice ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle vise deux buts à savoir : mettre à disposition les anticancéreux, les antidouleurs, les antibiotiques pour 10 enfants ; payer les frais chirurgicaux pour 10 enfants atteints de cancer opérable. A noter que l’ACCIB est une association à but non lucratif qui intervient dans le domaine du cancer des enfants dans la région des Hauts-Bassins.

Créée en 2012, elle a plusieurs objectifs principaux : contribuer à réduire la morbidité et la mortalité des cas de cancers chez enfants au Burkina Faso ; participer à la formation des agents de santé sur les différentes formes de cancers infantiles ; sensibiliser la population sur l’existence du cancer chez les enfants et les méthodes utilisées pour les prévenir ; prendre en charge sur le plan psychologique et thérapeutique des enfants atteints du cancer. Arouna Barro, représentant le parrain Célestin Koussoubé, salue l’initiative et promet d’accompagner l’association dans d’autres structures.

Pour la responsable de pédiatrie de l’hôpital Souro Sanou, Aimée Kissou, « en moyenne, on peut avoir une soixantaine d’enfants atteints de cancer par ans. Je lance un appel de sensibilisation à l’endroit des parents que le cancer chez les enfants est guérissable, si le traitement est institué tôt et bien fait ». Une activité à laquelle les personnes de bonnes volontés ont aussi fait parler leurs cœurs.

Casimir Seyram KAVEGUE

Fermer le menu
tempus fringilla leo. elit. Lorem mattis Praesent quis, venenatis,