Présidentielle 2020 : Eddie Komboïgo ou la divine surprise

La surprise aurait été totale si le candidat du CDP était parvenu à se hisser à la tête des premiers résultats, ne serait ce que pour un premier tour. Mais, c’est déjà tout comme, avec son score enviable par d’autres, de 15,48 % des voix (résultats provisoires).

Eddie Komboïgo se positionnant ainsi très confortablement sur l’échiquier politique national et dans le CDP dont il tient les rênes

Il vient en deuxième position après le président Kaboré. Ce qui n’est pas rien, vu le nombre de ”poids lourds” dans cette élection, à commencer par l’actuel Chef de fil de l’opposition politique (CFOP) Zéphirin Diabré. Le CFOP (l’institution chef de file de l’opposition politique) sera-t-il bientôt commandé par le parti de la daba et de l’épi avec Eddie à sa tête? On devra attendre un peu, le temps que tous les résultats des législatives tombent pour le savoir. Mais Eddie Komboïgo, le candidat du CDP à la présidentielle, peut déjà savourer une petite victoire pour avoir déjoué certains pronostics qui pensaient à un gigantesque flop d’un parti donné moribond, le CDP. Le démenti est cinglant ! Eddie Komboïgo s’est montré combatif et pas du tout ridicule face à un Rock qu’il n’a cessé d’invectiver directement et indirectement au cours de la campagne. Il a joué pleinement le jeu de la bataille électorale, parlant fort, attaquant verbalement l’autre camp par des phrases ”assassines”, dansant avec ses militants, pleurant…  Selon les chiffres actuels de la CENI, il finit tout juste derrière le président élu, se positionnant ainsi très confortablement sur l’échiquier politique national et dans le CDP dont il tient les rênes. Les sceptiques devront revoir leur copies : Eddie n’est pas incapable de remplir son rôle de président de l’ex-parti majoritaire et d’éventuel président du Faso. Certes, cette mini victoire peut être vue avant tout comme celle d’un parti dont le président d’honneur reste Blaise Compaoré, mais l’homme Eddie Komboïgo semble l’avoir magistralement incarné comme force politique toujours vivante avec laquelle il faudra encore compter malgré tout.

Sibiri SANOU

Fermer le menu
nec id et, venenatis ultricies facilisis Phasellus Donec diam quis id eget