Résultats provisoires de la présidentielle du 22 novembre : L’opposition utilisera les voies de recours légales

Quelques heures après la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle de 2020 par la CENI, la Conférence des candidats signataires de l’accord politique de l’opposition fait une déclaration à l’opinion nationale et internationale. C’était ce jeudi 26 novembre  au siège du CFOP.

Les candidats de l’opposition privilégient l’intérêt supérieur de la nation

Dans cette déclaration, lue par le président de la Conférence des candidats de l’opposition signataires de l’accord politique de Ouagadougou, Tahirou Barry, l’opposition affirme avoir présenté les faits et les insuffisances du processus électoral qui  entachent la régularité et la sincérité des élections couplées, présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 et des résultats issus de ces élections. La conférence des candidats remercie le peuple burkinabè pour la tenue effective et à bonne date des élections couplées. Elle a aussi salué le dévouement des forces de défense et de sécurité, des hommes de médias et prend à témoin l’opinion publique nationale et internationale sur les nombreux dysfonctionnements, les violations du code électoral qui ont altéré  la sincérité  des résultats. Ainsi, note Tahirou Barry, l’opposition  politique prend donc acte des résultats provisoires proclamés par la CENI et se réserve le droit d’utiliser les voies légales de recours pour traiter des irrégularités relevées au cours du déroulement du processus électoral et tout particulièrement au cours du scrutin du 22 novembre 2020. Elle réaffirme aussi sa volonté  renouvelée de préserver la paix, la stabilité et la sécurité au Burkina Faso en plaçant l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de toute autre considération.

Firmin OUATTARA

Fermer le menu
mattis Praesent id vulputate, felis Praesent commodo odio