Présidentielle 2020 : Yacouba Isaac Zida investi candidat du MPS

Le Mouvement patriotique pour le salut (MPS) a tenu son congrès extraordinaire le 25 septembre 2020 à Ouagadougou. C’était l’occasion pour le parti d’investir  Yacouba Isaac Zida candidat à l’élection présidentielle 22 novembre prochain.

Le symbole de l’investiture a été reçu par Augustin Loada

Pari réussi pour le Mouvement patriotique pour le salut (MPS). Comme annoncé, le parti a tenu son congrès extraordinaire consacré à l’investiture de Yacouba Isaac Zida, candidat à la présidentielle de novembre prochain. Malgré l’absence du candidat, les militants et sympathisants sont restés mobilisés. La cuvette de la maison du peuple a refusé du monde. Comme raison de cette absence, le président du MPS a informé qu’après un mois de tractations, les autorités ont affirmé que Zida sera arrêté s’il venait à atterrir à l’aéroport. Selon lui, depuis l’arrivée du pouvoir actuel, des campagnes sont  orchestrées contre la personne de l’ancien Premier ministre de la Transition, qui apparait comme une menace pour le pouvoir. Le président du MPS dit ne pas comprendre cet acharnement de ceux-là mêmes qui ont le plus besoin de l’action politique de Zida. Pour lui, on ne peut plus poursuivre quelqu’un qui a été radié de l’armée, c’est de l’acharnement politique. « Tout le monde sait que le tribunal militaire n’est pas un tribunal ordinaire, il est sous la coupe de l’exécutif. C’est le chef de l’Etat qui a donné l’ordre de le poursuivre. C’est un ancien chef d’Etat. Si on veut la paix dans ce pays, il ne faut pas choisir des voies qui vont nous conduire nécessairement dans l’affrontement », a laissé entendre Augustin Loada. Il a confié que le candidat investi du MPS a exprimé sa volonté de rentrer et faire face à la justice militaire, ce qu’il ne voudrait pas, c’est l’humiliation qu’on veut lui faire subir. « Il n’est pas présent parce que le parti lui a dit de différer son retour au Burkina Faso. Nous avons voulu que ce soit un retour apaisant compte tenu des circonstances dans lesquelles il est resté au Canada. Pour nous le scenario, c’est que son dossier de candidature soit déposé et validé, et Yacouba Isaac viendra faire la campagne. Si sa candidature venait à être rejetée, on appréciera. Si les motivations sont d’ordre juridique, il n y a  pas de soucis, mais s’il s’agit de manipulation politique, on va émettre de vives protestations». Le candidat investi s’est adressé à ses militants par visioconférence depuis le Canada. « Six années se sont écoulées, mais la promesse de changement n’a pas été tenue par le pouvoir actuel. La mal-gouvernance a atteint un niveau jamais égalé. Notre pays s’enfonce visiblement dans un gouffre sans fond, alors que les gouvernants vivent dans une totale insouciance. Je refuse que Zida et le MPS servent de bouc émissaire à un pouvoir et à son parti pour justifier leur échec. S’ils ne peuvent pas, qu’ils cèdent la place simplement à ceux qui peuvent », dit-il.

Aïcha TRAORE

Fermer le menu
mi, Sed dolor. venenatis, ut ante. Donec pulvinar