Conseil régional des Hauts-Bassins : Les régions des Hauts-Bassins et des Cascades, main dans la main

Le Conseil régional des Hauts-Bassins tient, les 24 et 25 septembre 2020, sa deuxième session ordinaire de l’année 2020. Cette session se tient sous la présidence effective de Boyo Jean Célestin Koussoubé, président dudit Conseil.

Le président du Conseil régional des Hauts-Bassins, Boyo Jean Célestin Koussoubé a insisté sur l’importance de l’ordre du jour

Au cours de cette session, les échanges ont porté sur plusieurs points dont l’examen et l’adoption d’une délibération portant signature d’une convention entre le Conseil régional et la Chambre des métiers de l’artisanat et une autre portant signature d’une convention avec la région des cascades.

La deuxième session ordinaire du conseil régional des Hauts-Bassins se tient dans un contexte particulier marqué par la persistance de la pandémie à Covid19 d’une part et d’autre part par un défi sécuritaire à relever. C’est dans cette situation que se tient cette session afin de débattre à bâtons rompus sur les questions de développement de la région et de permettre la mise en œuvre du principe de redevabilité. Ainsi, sur douze  points inscrits à l’ordre du jour, deux sont particulièrement importants, selon le président dudit Conseil. « Ce conseil a deux points importants. Le premier concerne une signature de convention avec la régiondes cascades et qui va permettre aux deux régions de résoudre désormais ensemble les problèmes de la région du Grand Ouest. Le deuxième est relatif à la signature de convention avec la Chambre des métiers et de l’artisanat afin d’harmoniser la façon de voir le développement, car ce secteur est un grand pourvoyeur d’emplois », a expliqué Boyo Jean Célestin Koussoubé, président du Conseil régional des Hauts-Bassins. Par ailleurs, il convient de noter que plusieurs autres sujets seront abordés au cours de cette session. Ainsi des communications sur l’élevage, les moustiques génétiquement modifiés entre autres sujets, seront faites pour permettre aux conseillers d’avoir une certaine appréhension et tenir informé les populations.

Serge Paulin SANOU/ Stagiaire

Fermer le menu
accumsan libero Aliquam tempus elit. ut efficitur. felis Nullam