Projet Promotion de l’hygiène et de l’assainissement : WaterAid et ses partenaires capitalisent les actions

Débuté respectivement en juillet 2018 et en juin 2020, le projet « Promotion de l’hygiène et de l’assainissement familial dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins et des Cascades et le plan de réponse à la Covid-19 prennent fin le 31 décembre 2020. C’est dans le but de mieux capitaliser les acquis et les expériences du projet que l’ONG WaterAid chargée de sa mise en œuvre tient du 16 au 17 décembre 2020, l’atelier de capitalisation à Bobo-Dioulasso.

Le présidium à l’ouverture des travaux

Après 30 mois d’activités sur le terrain, le projet « Promotion de l’hygiène et de l’assainissement familial dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et des Hauts-Bassins», mis en œuvre par l’ONG WaterAid en collaboration avec l’ADAE, l’Association Munyu des femmes de la Comoé, l’ONG Varena-Asso et l’OCADES (sections régionales de Banfora et Dédougou), prendra fin le 31 décembre 2020. A quelques jours de la fin du projet les acteurs impliqués dans sa mise en œuvre se sont donner rendez- vous à Bobo-Dioulasso. La rencontre regroupe principalement les maires des communes bénéficiaires du projet et les chefs de services déconcentrés de l’Etat des régions d’interventions du projet. Elle vise à capitaliser et documenter les expériences sur la base des actions mises en œuvre sur le terrain. Pour Eric D. Mamboué, Directeur pays de WaterAid Burkina Faso, «Cet atelier de capitalisation est aussi une occasion de faire une halte afin de regarder et apprécier ensemble les acquis et les insuffisances à l’effet de mieux conduire les futures projets ». « L’objectif de cet atelier est de réfléchir sur l’assainissement des régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et des Hauts-Bassins. Le projet vise a améliorer les conditions d’accès à l’hygiène et à l’assainissement dans les régions concernées par le projet. Ce qui inclut la construction de latrines et la formation de tous les acteurs sur la construction des latrines ainsi que l’accès à l’eau potable pour les populations vulnérables et le maintien de cette eau à l’état potable. Au cours de ces deux dernières années, le projet a atteint largement ses objectifs qu’il s’était fixés. En termes de réalisations, des latrines ont été construites et dans le volet social, la sensibilisation des populations sur les bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement a été menée. Le projet prend fin, mais plusieurs défis restent à relever. C’et pourquoi il est important qu’avec les partenaires nous puissions nous retrouver pour voir comment est-ce  qu’on pourra améliorer nos actions pour les projets à venir  », a-t-il ajouté.

Eric D. Mamboué, Directeur pays de WaterAid Burkina Faso

En clair cet atelier de 48 heures permettra aux participants réunis d’identifier les succès du projet et de tirer les leçons apprises de la mise en œuvre des différentes activités afin de disposer d’une base de données sur les expériences réussies.

Des indicateurs reluisants

Depuis son lancement en 2018, le projet « Promotion de l’hygiène et de l’assainissement familial dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et des Hauts-Bassins a contribué à renforcer les indicateurs d’accès dans le secteur eau potable et assainissement dans les régions  d’intervention du projet. Ainsi, au nombre des acquis on note entre autres, la construction de plus de 25.188 latrines familiales, le renforcement de la maitrise d’ouvrage communale, la promotion de l’hygiène, l’équipement des ménages en postes d’eau potable et la promotion de 35 boutiques d’assainissement. Pour la mise en œuvre du projet WaterAid a bénéficié du financement de la Coopération danoise. Il a pour objectif de contribuer à améliorer durablement et équitablement l’accès aux services d’assainissement et d’hygiène des populations de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et des Hauts-Bassins.

Une vue des participants lors de l’atelier de capitalisation des acquis du projet

Il vise également à assurer un accès durable aux services d’hygiène et d’assainissement aux populations de ces trois régions, favoriser l’émergence d’opérateurs locaux de fourniture des eaux usées et d’excrétas (professionnalisation de 36 associations de femmes et 36 associations de jeunes en fourniture des services d’assainissement des eaux usées et excrétas, formation et équipement de 1 312 maçons pour la promotion de l’assainissement à travers le marketing social), renforcer la gouvernance locale des services d’eau potable et d’assainissement des eaux usées et excrétas. Aussi, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 WaterAid a également bénéficié d’un financement additionnel de la Coopération danoise pour mettre en œuvre un plan de réponse dans les régions d’interventions du projet. Ce plan a pour but de favoriser l’adoption des mesures-barrières par la population et de renforcer l’accès aux services d’eau potable et aux facilités d’hygiène au niveau des institutions et des communautés.

Ousmane TRAORE

Fermer le menu
venenatis, sit leo odio nec mattis leo. ipsum pulvinar mi,